ZOO

Planeta Extra (Février 2020)

couverture de l'album Planeta Extra

Éditeur : Sarbacane

Scénario : Diego AgrimbauDessin : Gabriel liniero Ippoliti

Genres : Science-Fiction

Public : À partir de 16 ans

Prix : 18.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

0.0

Dessin

0.0

Avec Planeta Extra, le duo Agrimbau-Ippoliti livre une fable politique dense, riche et maligne qui fourmille de trouvailles. Un chef-d’oeuvre visionnaire ?

Dans un futur pas si lointain, la terre est totalement polluée. Les plus riches la quittent pour migrer sur Luna Europa. Kiké et Toti, déménageurs, se voient proposer une mission à haut risque mais aux retombées pécuniaires alléchantes. Le fruit proposé ne contiendrait-il pas un ver particulièrement imposant ?

Visions du présent

Comme bien des récits de science-fiction, Planeta Extra aborde de manière précise des sujets de société. Il est ici question de la précarité des travailleurs, de la dangerosité de conditions de travail, de la situation des personnes âgées contraintes de quitter leur domicile pour des questions de coût, des migrants, de la corruption, de la famille, de la passion des humains pour les animaux domestiques, de bioterrorisme... Cette chronique acerbe réalisée à la fin des années 2000 mais publiée pour la première fois en France entre donc toujours en résonance avec l’actualité la plus récente.


La narration, vive, convoque des procédés plutôt rares : montrer une scène du point de vue d’un personnage, jouer sur la répétition... Quant au dessin de Gabriel Ippoliti, qui peut évoquer celui de Prado, il recourt aux couleurs et à des effets d’ombres ou de brouillard pour donner corps aux atmosphères, essentielles. Il véhicule également une certaine étrangeté qui accentue l’absurdité de l’aventure et rend ce jeu de massacre toujours plus jubilatoire.

Article publié dans le magazine Zoo n°75 (Janvier-Février)

Pour aller plus loin

Jeu-concours Planeta Extra
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants