ZOO

Le voyage d'Abel (Mars 2020)

couverture de l'album Le voyage d'Abel

Éditeur : Grand Angle

Scénario : Isabelle SivanDessin : Bruno Duhamel

Collection : Grand angle

Genres : Aventure

Public : À partir de 9 ans

Prix : 16.90€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Paysan attachant, Abel incarne l’importance de rester, quoiqu’il advienne, accroché à ses rêves. Le voyage d’Abel offre une fable contemporaine émouvante, sincère, bourrue et drôle.

Abel est un paysan flanqué d’un physique à la Audiard : un corps menu surmonté d’un visage qui vaut mille mots et coiffé d’un béret qui semble vissé sur sa tête de vieux râleur rabougri. Il vit retiré du monde, en ermite dans sa ferme, s’occupe de ses bêtes et entretient une relation amour-haine avec son chien de berger. Chaque jour que Dieu fait, il maudit d’avoir repris l’affaire familiale et son seul réconfort se trouve dans les guides de voyage qu’il commande et font de lui la risée des autres habitants du village, plus souvent accoudés au bar qu’à laisser leur esprit rêver à une grande aventure.

Plus que la tendre histoire d’un homme qui affronte ses vieux jours pétris de regrets, l’ouvrage délivre un message ô combien universel : celui de ne jamais renoncer à ses rêves, de toujours les entretenir, même à l’article de la mort. Que jamais le devoir ne devrait remplacer le vouloir, et que même si on s’est laissé enfermer dans un carcan dont on ne parvient pas à sortir, on devrait toujours s’autoriser, comme Abel, de rêver jusqu’au bout.

Le dessin semble classique mais il s’en dégage un aspect très moderne. Soigné et minutieux, il offre de beaux décors et des arrière-plans détaillés. Dans un univers constamment bleu nuit, un peu terne, un peu triste, il n’y a que les rêves de voyage d’Abel qui colorent les pages de bonheur, tout comme lui.

Cette belle histoire semée de bons sentiments ne laissera pas indifférente la sensibilité du lecteur.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants