ZOO

Ne regarde pas derrière toi (Février 2020)

couverture de l'album Ne regarde pas derrière toi

Éditeur : Cà et là

Scénario : Anabel ColazoDessin : Anabel Colazo

Genres : Polar / Thriller

Public : À partir de 16 ans

Prix : 14.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

Pour son deuxième roman graphique Anabel Colazo nous emmène dans un univers habité de mystères et événements inexplicables fondés sur des légendes urbaines. Les fameuses creepy pastas, des mythes propagés via le net. Une réussite tant graphique que scénaristique pour une plongée dans le monde du surnaturel à couper le souffle !

Ne regarde pas derrière toi plonge dans la Catalogne de nos jours, où Blanca, championne de natation, a les yeux rivés la plupart du temps sur son téléphone portable. Une existence sans relief mais,tout de même avec quelques amis pour occuper ses longues journées à regarder les vidéos sur Internet et à jouer à la console.

Si le virtuel tient une place de choix dans sa vie, Blanca sait très bien ce qui est réel et ce qui ne l'est pas. Toutefois il y a cette forme, cette étrange créature qui apparaît et que personne ne peut voir sauf elle. Un jour qui semblait, de prime abord, comme un autre se termine par une terrible découverte : une élève de son lycée est retrouvée morte, noyée sur la plage et là encore cette dérangeante vision vient la hanter. Y a-t-il un rapport avec le corps sans vie retrouvé sur la plage ? Un lien avec le jeu dont tout le monde parle, Don't look back ? C'est tout l'intérêt de cette album de haute volée signé Anabel Colazo. Si le scénario est empli de mystère, le style graphique de l'auteur tranche grâce à des dessins aux traits naïfs et aux couleurs douces.

Ne regarde pas derrière toi prend presque la forme d'un journal intime et le propos passe avec brio de la critique de la société au récit fantastique. De ce fait Anabel Colazo confirme qu'elle est un auteur à suivre.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants