ZOO

Eat and Love Yourself (Février 2021)

couverture de l'album Eat and Love Yourself

Éditeur : Ankama

Scénario : Sweeney BooDessin : Sweeney BooColoriste : Sweeney Boo

Genres : Récit de vie, Roman Graphique, Sentimental

Public : À partir de 16 ans

Prix : 19.90€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

7 Français sur 10 n’aiment pas leur corps, dont une majorité de femmes. Comment vivre au quotidien et faire des projets, quand on ne supporte pas son corps? Suivons le parcours de Mindy, 27 ans, qui va découvrir la seule méthode efficace sur la durée.

Cet album devrait être au programme de tous les collèges, tant les adolescents, en particulier les filles, sont les premiers à souffrir de complexes liés au poids. Cette génération qui grandit avec Instagram et ses filtres a besoin de repères sains. L’estime de soi est indispensable pour grandir et s’épanouir sereinement.

L’histoire de Mindy est universelle: des complexes qui commencent dès l’enfance à cause des remarques maladroites et agressives de ses parents, puis c’est l’engrenage. L’artifice choisi par Sweeney Boo, la tablette de chocolat magique qui replonge Mindy dans ses souvenirs marquants, donne du rythme à la narration. Il faut faire preuve d’empathie et de patience pour l’héroïne tant elle a du mal à faire ce travail d’introspection. Mais cette psychothérapie accélérée sera salvatrice.

Mindy souffre d'un trouble du comportement alimentaire depuis l'enfance

Mindy souffre d'un trouble du comportement alimentaire depuis l'enfance
© Ankama

On notera la beauté du dessin, le travail sur les couleurs, les vêtements. Les passions de Sweeney Boo, les superhéros et la mode, se retrouvent dans son trait, son style: un talent à suivre de très près. En 2019, Navie évoquait dans son livre Moi en double son parcours marqué par des crises d’hyperphagie. À l’heure où les spectateurs et associations s’élèvent contre M6 et son émission racoleuse sur des personnes obèses en plein parcours de chirurgie bariatrique (opérations dont les risques et mauvais résultats sont connus), il est salvateur que d’autres ouvrages soient publiés sur ce sujet de santé publique. Les solutions existent : se documenter, s’accepter, consulter un•e psy spécialiste, et bien sûr, lire Eat, and love yourself.

Chronique publié dans le Mag ZOO N°80 Mars-Avril 2021

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants