ZOO

Naoto - Le gardien de Fukushima (Février 2021)

couverture de l'album Naoto  - Le gardien de Fukushima

Éditeur : Steinkis

Scénario : Ewen Blain, Fabien Grolleau

Prix : 19.00€

ma collection
ma wishlist

Synopsis de la BD – Naoto - Le gardien de Fukushima

" Je n'étais pas anti-nucléaire avant, Tepco m'avait lavé le cerveau. Mais vous en France aussi vous avez des centrales nucléaires encore plus vieilles que celles qu'il y a au Japon et elles peuvent elles aussi exploser. " Naoto Matsumura Japon, 11 mars 2011. Un tremblement de terre déclenche un tsunami, qui cause, par des réactions en chaîne, la fusion du coeur de trois réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima. Une catastrophe de l'ampleur de celle de Tchernobyl. Comme tous les habitants de la région, Naoto Matsumura est évacué. Mais ce fermier ne peut se résoudre à abandonner la ferme où sa famille vit depuis cinq générations... et ses bêtes. Prêt à tout pour sauver une vie, fut-elle animale, il retourne chez lui, en pleine zone interdite. Depuis, l' " homme le plus irradié du Japon " fait régulièrement entendre sa colère contre le nucléaire et manifeste sa résistance en retournant toujours sur sa terre, auprès des animaux qu'il a sauvés. Naoto est une promenade contemplative et onirique sur ces terres dévastées et abandonnées par l'homme. Parcouru de référence aux légendes japonaises qui sont autant d'odes à la nature, le récit rend hommage au combat d'un homme et à la beauté de la vie, qui reprend toujours ses droits.

Haut de page

Détails de la BD – Naoto - Le gardien de Fukushima

Général

Type :

Bande dessinée

Éditeur :

Steinkis

Collection :

Album

Nom de l'album :

Naoto - Le gardien de Fukushima

Numéro de tome :

Genres :

Thèmes :

Cycle :

Auteurs

Scénario :

Dessin :

Couleurs :

Édition

Format :

19,7 cm x 26,3 cm x 2,0 cm. 0.618 Kg

Nombre de pages :

EAN :

9782368463581

Informations sur l'édition :

Édition originale

Détails de l'édition :

Date de parution :

Date de dépôt légal :

Février 2021

Prix public :

19.00 €

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants