ZOO

Alicia - Prima ballerina assoluta (Avril 2021)

couverture de l'album Alicia  - Prima ballerina assoluta

Éditeur : Rue de Sèvres

Scénario : Mayalen Goust, Eileen Hofer

Genres : Roman Graphique

Prix : 20.00€

ma collection
mes souhaits

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0


Il était une fois... une danseuse étoile cubaine, Alicia Alonso. Il était une autre fois, bien plus tard, alors que cette immense artiste a laissé sa vue en chemin, l'histoire d'Amanda, une jeune danseuse cubaine entraînée par sa mère dans le tourbillon de la scène. À la Havane, de 1959 à 2011, elles ont toutes deux contribué à vivre leur passion sous le joug de la dictature. Un récit dessiné renversant.

Amanda, jeune danseuse cubaine poussée par sa mère, veut devenir une étoile. Comme cinquante ans plus tôt, Alicia Alonso, devenue aveugle. Mais l'île au parfum de Havane est sans pitié pour les athlètes : pour Amanda, c'est la concurrence, alors que son idole, dont elle va croiser la route dans un moment de très forte émotion, a dû se battre quand on a voulu faire d'elle un instrument de la révolution castriste.

Portrait de l'intrigante danseuse étoile Alicia Alonzo

Portrait de l'intrigante danseuse étoile Alicia Alonzo © Rue de Sèvres

Cette somptueuse bande dessinée, aussi fine que la plus délicate interprétation du plus beau ballet qu'on puisse avoir en tête, lève le rideau sur la cruauté du régime communiste cubain. Une île où, chaque jour, les besoins quotidiens comme celui, essentiel, de se nourrir, demande pugnacité et organisation. Les destins de ces deux personnes retombent sur notre esprit comme une plume: avec grâce, légèreté et élégance.

Chaque trait, chaque choix de couleur, chaque mouvement, chaque pas de danse, chaque émotion se font plus profonds au fil d'une histoire nourrie de plusieurs petites. Toutes ont autant de saveurs et apportent un vrai vent de révolte. Comme celle qui a longtemps grondé dans les montagnes de Viñales où pousse le meilleur tabac du monde. Entre les galeries d'art de Trinidad, les troquets de la Havane, les grains de sable de la Baie des Cochons.

On suit l'ascension d'Alicia Alonso

On suit l'ascension d'Alicia Alonso © Rue de Sèvres

Le scénario d'Eileen Hofer coule comme un fleuve se jette à la mer. Dans une urgence tranquille, son ballet narratif nous fait tourner la tête et recentre notre esprit sur le cœur de cette bande dessinée: la solidarité de ceux que la vie déchire, la compassion et la détermination de passionnés obstinés.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants