ZOO

Affaires d'Etat - Jihad - T1 : Secret défense (Avril 2021)

couverture de l'album Secret défense

Série : Affaires d'Etat - JihadTome : 1/1Éditeur : Glénat BD

Scénario : Alfio Buscaglia, Philippe RichelleColoriste : Claudia Boccato

Collection : 24x32

Genres : Polar / Thriller

Prix : 14.50€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

4.5

Dessin

3.0

Après s’être penché sur Les mystères de la troisième, quatrième et cinquième République, dont chacune de ces trois périodes avait été illustrée par un dessinateur différent, Philippe Richelle revient avec trois autres thématiques en adoptant le même principe narratif. C’est encore Alfio Buscaglia qui se colle à ce récit de trafic d’armes avec l'État iranien malgré l’embargo décrété par les USA.

L’histoire démarre au début des années 80 alors la société Werner, un important fabricant d’armes, est au bord du dépôt de bilan. Son patron va faire jouer ses relations pour sauver l’entreprise et, de fil en aiguille, l’affaire va remonter jusqu’au Ministère de la défense qui va y trouver son intérêt et braver ainsi les interdits. Mais un cadre de l’entreprise va finir par en parler à son partenaire de loisirs, par ailleurs agent de la DST, qui va mobiliser son équipe pour essayer d’y voir plus clair.

Un ragot brulant concernant la société d'armement Werner

Un ragot brulant concernant la société d'armement Werner
© Glénat

De gros enjeux financiers sont bien évidemment en jeu et les affaires de rétrocommissions ne manqueront pas de rappeler ces ventes d’armes impliquant plusieurs ministres alors en exercice, et dont le récent procès, plus de vingt ans après les événements, a fait tout récemment la une de l’actualité.

Dans Jihad, l'enquête de la DST s'embarque vers le Moyen-Orient

Dans Jihad, l'enquête de la DST s'embarque vers le Moyen-Orient
© Glénat

Passionné depuis longtemps déjà par la politique et les affaires financières (Cf. Les Coulisses du Pouvoir, Secrets bancaires, Mitterrand, un jeune homme de droite), Philippe Richelle est devenu un véritable «spécialiste» de l’histoire de la France du XXème siècle. Mais loin de s’en tenir à un simple résumé des faits, il déroule ses histoires sur un mode ludique que n’aurait sans doute pas renié Jean-Patrick Manchette, le maître du néo-polar. Ainsi Jihad est construit comme un véritable thriller, efficacement servi par le dessin d’Alfio Buscaglia. Il faut cependant espérer que leur série commune, Algérie, une guerre française se poursuivra comme prévue en dépit des contingences de délai.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants