ZOO

Algérie, une guerre française - T1 : Derniers beaux jours

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 3.5 pour 3 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

3 Critiques Presse

note de la critique

Le 8 mai 1945, alors que l’Allemagne vient de capituler, une manifestation de nationalistes algériens dégénère, entraînant la mort d’une centaine d’Européens. La réplique militaire française ne tarde pas et près de 30 000 Algériens ont été tués à cette occasion. Le massacre de Sétif est aux yeux de maints historiens le point de départ qui conduira le pays à son indépendance en 1962. Passionné par l’Histoire du XXe siècle, Philippe Richelle entend couvrir cette période sur cinq tomes en suivant le parcours d’individus ordinaires des deux camps, broyés [...]

note de la critique

Algérie, une guerre française, le début de la fin

Des Mystères de la République à Mitterrand ou aux Guerriers de dieu, Philippe Richelle est l’un des meilleurs et plus fiables scénaristes d’albums historiques. Cela faisait déjà longtemps qu’il voulait se consacrer à la guerre d’Algérie, cette tragédie bien française qui, près de 70 ans après sa fin, n’a rien perdu de sa force évocatrice, cicatrice toujours mal refermée au sein même des deux nations qui l’ont vécue. Algérie, une guerre française reprend le parcours détaillé de cette épreuve terrible qu’il fait vraiment commencer pendant la seconde [...]

note de la critique

La vie semble s’écouler avec harmonie et sérénité dans l’Algérie de l’après-guerre. À Fort-de-l’eau, Charles Villars a recueilli le jeune Paul, qui a perdu sa mère lors de leur fuite de la France occupée. Il partage son quotidien avec André, son cousin, et ses copains d’école, Loulou et Mo. Entre le football, les bains de mer et les premiers émois de la puberté, les amis investissent avec allégresse cette société contrastée. Les soucis de l’existence consistent à pouvoir approcher Fiona, la fille de l’instituteur ; leur [...]

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

Profitons de cette chronique pour lancer un appel ! En effet, prévue sur un ensemble de dix tomes, la série Amours fragiles dont chaque nouvel épisode voyait le jour depuis le deuxième épisode tous les deux ans, est restée en carafe depuis plus de trois ans maintenant. Avec un large accueil critique enthousiaste saluant chaque nouvel album il est difficile de croire que les auteurs, Jean-Michel Beuriot et Philippe Richelle, aient pu jeter le gant. Et pourtant, on a beau scruter l'horizon éditorial de la maison Casterman, rien n'est annoncé pour les tous prochains mois. Il serait dommage de laisser tant de lecteurs sur le pavé, tant Amours fragiles est devenue une série de référence incontournable. Rappelons qu'elle a failli disparaître après le premier tome, puis reprise par un autre dessinateur, Jean-Denis Bodart, avant que Jean-Michel Beuriot finisse par se remettre au dessin. Pappelons aussi qu'une première ébauche sur la même période historique, Rebelles, parue aux éditions Glénat en 1993, n'avait pas été menée à son terme au-delà de la publication du tome 1.

Posté le 14/03/2019 à 14h06