ZOO

Algérie, une guerre française - T1 : Derniers beaux jours

couverture de l'album Derniers beaux jours

Série : Algérie, une guerre françaiseTome : 1/1Éditeur : Glénat BD

Scénario : Philippe RichelleDessin : Alfio Buscaglia

Genres : Historique

Public : À partir de 16 ans

Prix : 15.50€

ma collection
ma wishlist
série

Synopsis de la BD – Derniers beaux jours

Alger, octobre 1954. Une poignée d’hommes met au point les derniers préparatifs d’une opération militaire qui durera huit ans. Ils sont six. Six hommes pour gagner l’indépendance de leur pays. L’Histoire les appellera les « Fils de la Toussaint. »

Dix ans plus tôt, alors que s’achève la Seconde Guerre mondiale, un groupe d’écoliers aux origines diverses grandit dans l’Algérie plurielle, déjà secouée par des tensions naissantes. Ils sont fils de résistant, Pieds-noirs ou musulmans, tous unis par les liens très forts de l’enfance.

Les « événements d’Algérie », comme on les appelait pudiquement à l’époque, vont bouleverser le cours de leur existence...

Haut de page

Détails de la BD – Derniers beaux jours

Général

Type :

Bande dessinée

Éditeur :

Glénat BD

Collection :

Série

Série :

Algérie, une guerre française

État de la série :

En cours

Album

Nom de l'album :

Derniers beaux jours

Numéro de tome :

1

Genres :

Historique

Thèmes :

Guerre / conflit, Algérie

Cycle :

Auteurs

Scénario :

Dessin :

Alfio Buscaglia

Couleurs :

Édition

Format :

24 x 32 cm

Nombre de pages :

80

EAN :

9782344028094

Informations sur l'édition :

Édition originale

Détails de l'édition :

Date de parution :

Date de dépôt légal :

Mars 2019

Prix public :

15.50 €

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

Profitons de cette chronique pour lancer un appel ! En effet, prévue sur un ensemble de dix tomes, la série Amours fragiles dont chaque nouvel épisode voyait le jour depuis le deuxième épisode tous les deux ans, est restée en carafe depuis plus de trois ans maintenant. Avec un large accueil critique enthousiaste saluant chaque nouvel album il est difficile de croire que les auteurs, Jean-Michel Beuriot et Philippe Richelle, aient pu jeter le gant. Et pourtant, on a beau scruter l'horizon éditorial de la maison Casterman, rien n'est annoncé pour les tous prochains mois. Il serait dommage de laisser tant de lecteurs sur le pavé, tant Amours fragiles est devenue une série de référence incontournable. Rappelons qu'elle a failli disparaître après le premier tome, puis reprise par un autre dessinateur, Jean-Denis Bodart, avant que Jean-Michel Beuriot finisse par se remettre au dessin. Pappelons aussi qu'une première ébauche sur la même période historique, Rebelles, parue aux éditions Glénat en 1993, n'avait pas été menée à son terme au-delà de la publication du tome 1.

Posté le 14/03/2019 à 14h06