ZOO

Amère Russie - T1 : Amere Russie T.1

Partagez et donnez votre avis

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

7 Critiques Presse

note de la critique

Au milieu des années 90, Ekatarina survit comme elle peut en espérant une seule chose : le retour de son fils, miliaire en Tchétchénie. Alors quand elle apprend qu’elle peut le libérer en allant le chercher par delà la ligne de front, elle n’hésite pas. Regard décidé et petit chien sous le bras, cette femme de caractère nous embarque dans son périple mouvementé et émouvant.

note de la critique

Une mère russe voyage jusqu'en Tchétchénie pour délivrer son fils soldat des griffes de Bassaïev. Le portrait formidablement humain d'une mère-courage, comme prétexte pour cerner les détails d'une guerre déjà oubliée.

note de la critique

En tout état de cause, le mariage entre la fiction et l’Histoire est très intéressant et, que l’on soit sensible à la question tchétchène ou pas, on est ravi de pouvoir lire une telle histoire, pleine de sentiments, d’action et tout cela sur fond historique.

note de la critique

Amère Russie vous promet un formidable voyage, une émotion à fleur de peau au travers d’une page douloureuse de l’Histoire, de celles qui s’écrivent, malheureusement, avec le sang versé par les innocents.

note de la critique

Suite et fin de ce récit né de la lecture d’un article de presse, ce qui n'implique ni parti-pris pesant, ni ton pédant. Et chaque lecteur pressent qu’il n’est pas au bout de ses émotions. Un essentiel de 2014.

note de la critique

Amère Russie, ou le parcourt d'une mère russe pour retrouver son fils faisant son service militaire en Tchétchénie. Le récit est poignant. Il mêle assez habilement quelques touches d'humour pour dédramatiser un récit très dur. On ne verse pas dans le mélo, même si bon nombre de situations peuvent émouvoir le lecteur. On ne rentre pas plus que ça dans la politique, on en est même très éloignés dans la mesure où on suit des civils qui, finalement, se demandent un peu ce qui a amené le conflit mais qui ont été habilement influencés par la propagande. Les [...]

note de la critique

Amère Russie, mère courage

Quand son fils Volodia, soldat dans l’armée russe, est muté en Tchétchénie, sa mère sait les dangers qu’il court. Sans nouvelles de lui, elle décide d’aller le chercher quand elle apprend qu’il est prisonnier des rebelles Tchétchènes et qu’ils ont promis de libérer leurs otages si leurs mères viennent les chercher. Amère Russie (Grand Angle) est la quête à la fois désespérée et courageuse d’une mère prête à tout dans le difficile contexte d’une lutte pour l’indépendance.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

note de la critique de OliV

Aurélien Ducoudray entremêle un récit poignant autour d'un drame, tout en montrant l'absurdité de la guerre et surtout la complexité de ce conflit. Les enjeux sont internes et très lointains pour nous européens. Mais surtout, faits nouveaux, se sont la présence de femmes tireuses d'élites, dites les Amazones tchétchènes, prétendument toutes anciennes championnes de biathlon... Outre, cette mère courage qui va envers et contre tout s'employer à retrouver son fils, c'est bien d'une Russie sombre à l'image écornée que nous avons affaire.

Au delà du contexte, Amère Russie raconte l'obstination d'une mère sensible, une femme incroyable qui n'a peur de rien et qui est prête à tout pour retrouver son fils. Quand bien même si la prochaine étape est de se rendre à la capitale : Grozny... et ses colombes ; un symbole de paix ?!...

Posté le 20/04/2015 à 15h51

note de la critique de L'historien

Ce récit est situé pendant l'une des deux guerres de Tchétchenie, et décrit l'histoire d'une mère et de son action pour délivrer son fils prisonnier.

En lisant ce docu-fiction, on y découvre les rancunes séculaires qui empoisonnent les imaginaires collectifs des deux cotés de la frontière.

Jamais trop sombre, mais constamment dans le régistre de l'émotion, Amère Russie est autant le portrait d'une femme déterminée que d'un pays déconstruit. Captivant !

Posté le 21/08/2014 à 12h33