ZOO

Aubépine - T3 : Pourquoi tant de laine ?

couverture de l'album Pourquoi tant de laine ?

Série : AubépineTome : 3/3Éditeur : Dupuis

Scénario : Thom PicoDessin : Mlle Karensac

Genres : Aventure, Humour

Public : Tout public

Prix : 9.90€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique Zoo

Note Zoo 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Qu’ont en commun l’hiver et une horde moutons revanchards ? Ils sont présents dans Pourquoi tant de laine ?, le troisième tome de la série BD Aubépine. Une nouvelle aventure débordant de drôlerie et de magie, comme on l’aime.

Après l’épisode houleux de l’automne précédent, l’hiver devrait être un havre de paix pour Aubépine. Le Renard furax n’est plus qu’une petite bestiole blottie dans son écharpe. La Vieille Bergère ne combat plus qu’un satané rhume. Pendant ce temps, Aubépine se fait de plus en plus de copains à la récré en attendant son grand frère Inerme, de retour de la fac pendant quelques semaines. Mais lorsqu’une armée de moutons disparus il y a 150 ans ressurgit, l’harmonie se brise.

Venus pour la révolution et faire main basse sur la vallée, ils sont ultra-motivés et guidés par une créature mi-humain, mi-bélier. Serait-elle liée à la légende du Dumbacapra, cet homme-chèvre qui terrorise les enfants depuis des générations ?

Aubépine compte bien le découvrir à travers cette troisième aventure hivernale, toujours pétrie de légendes et d’humour. La plume de Thom Pico utilise toujours à merveille ces deux ingrédients pour pimenter Pourquoi tant de laine ? d’affrontements sur fond de guérilla qui attirera sur le champ de bataille des alliés de tout âge. Esprit de camaraderie et malice enfantine sont au rendez-vous dans ce tome, pour nous arracher quelques rires.

Mention spéciale à la nouvelle Némésis laineuse et haineuse, dont la bêtise se lit aussi bien dans les gestes que sur la frimousse, grâce au talent de Karensac. La dessinatrice ne manque jamais d’inventivité pour façonner de nouveaux personnages au fil des saisons. Le décor bucolique, même sous son manteau hivernal, ne perd rien de sa magie qui saura charmer ses fidèles lecteurs.

Ces derniers apprécieront ces nouvelles péripéties hivernales d’Aubépine, qui promettent le retour des beaux jours et d’un ancien pion de la vallée...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants