ZOO

Barracuda - T4 : Révoltes (Novembre 2013)

couverture de l'album Révoltes

Série : BarracudaTome : 4/6Éditeur : Dargaud

Scénario : Jean DufauxDessin : JérémyColoriste : Jérémy

Genres : Aventure

Public : À partir de 16 ans

Prix : 13.99€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.5

Dessin

4.0

Que l’on soit pirate, soldat ou simple prostituée, il n’est pas bon d’avoir des scrupules dans l’aventure Barracuda. Jean Dufaux et Jérémy nous réveillent d’une gueule de bois au rhum par un grand coup de canon espagnol. Autant dire que ça déchire !

L’équipage du Barracuda a mis les voiles mais l’action continue sur Puerto Blanco. Alors que tous se rassemblent pour assister à l’exécution publique de Raffy, les Espagnols attaquent, guidés par l’inquiétant frère Esteban.

Jean Dufaux continue son exploration des Caraïbes. Il lie avec intelligence le monde des flibustiers amateurs de trésors et de rhum à son propre univers scénaristique. Ses fans retrouveront avec plaisir la patte Dufaux dans des personnages aux caractères forts comme la catin gouverneure Fine Flamme, l’inquiétant Frère Esteban ou encore le mystérieux Emilio/Emilia.

Cette épopée de piraterie est illustré par le jeune Jérémy, disciple d’un des dessinateurs fétiches de Dufaux, Philippe Delaby.  A l’exception de quelques cases trop statiques au vu de l’action qui explose dans ce tome, autant dire que l’élève a su profiter des conseils de son maître. Il croque aussi bien les gueules expressives de ses personnages que la magie des décors des Caraïbes. Si l’on ajoute à cela la réussite des couleurs qui se dégagent de ce quatrième tome, Jérémy est décidemment un dessinateur à suivre de près.

Quand les pirates ne sont pas là, les insulaires de Puerto Blanco dansent au son des armes espagnoles. Vivement la suite et le retour annoncé des flibustiers du Barracuda !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de nicholas

On change de rythme, d'intensité dans ec quatrième tome. La série gagne réellement en épaisseur. Les personnages sont torturés. (Lu en numérique)

Posté le 17/01/2017 à 23h06