ZOO

Benoît Brisefer - T1 : Les Taxis rouges (Janvier 1997)

couverture de l'album Les Taxis rouges

Série : Benoît BriseferTome : 1/14Éditeur : Le Lombard

Scénario : PeyoDessin : PeyoColoriste : Will

Collection : Tous Publics

Genres : Aventure

Public : Tout public

Prix : 10.60€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.5

Dessin

4.5

Pour la sortie du film Benoît Brisefer, Le Lombard réédite le classique Les Taxis rouges paru en 1962. Will, Walthéry ou Delporte, pour ne citer qu’eux, travailleront sur cette série créée en 1960 par Peyo. Cet album drôle et inventif révèle aux personnages attendrissants.

S’il n’est pas enrhumé, Benoît est un petit garçon à la force surhumaine. Il réside à Vivejoie-la-grande, petite bourgade pas aussi tranquille qu’il n’y paraît. Son meilleur ami, le chauffeur de taxi Jules Dussiflard, qui ignore tout de ses super-pouvoirs, est victime d’une abominable compagnie de taxis rouges, ignorante des règles de non-concurrence. Alors qu’il va leur dire sa façon de penser, M. Dussiflard est témoin des activités encore plus malhonnêtes que malfaisantes que couvre cette compagnie et son horrible chef M. Poilonez. Kidnappé, M. Dussiflard ne devra sa survie qu’à l’ingénieux et tenace Benoît !


Le scénario, très drôle, offre une histoire bien équilibrée. Le rythme soutenu permet de suivre sans aucune lassitude et avec beaucoup de plaisir les exploits de ce mini super-héros, malgré le rocambolesque de ses aventures. L’écriture fine conjugue suspense bien dosé, les personnages attendrissants et les méchants bon enfant. À noter qu’un petit dossier sur le film est intégré en fin d’album.

La ligne claire très dynamique rend les personnages expressifs. Il y a beaucoup de finesse dans le trait qui se marie avec merveille aux décors de Will. Les couleurs, apparemment premier degré, sont beaucoup plus subtiles qu’il n’y paraît, avec notamment une utilisation réfléchie du rouge. Le cadrage maîtrisé contribue au rythme marqué.

La sortie des aventures de Benoît Brisefer sur grand écran permet de redécouvrir un classique de la bande dessinée. Bonne nouvelle pour le rafraichissant album des Taxis rouges qui respire la joie de vivre et les aventures conviviales.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants