ZOO

Bérézina - T1 : L'Incendie (Mars 2016)

couverture de l'album L'Incendie

Série : BérézinaTome : 1/3Éditeur : Dupuis

Scénario : Frédéric RichaudDessin : Ivan Gil

Collection : Grand Public

Genres : Documentaire BD, Historique

Public : À partir de 16 ans

Prix : 15.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Un scénario soigné, des dialogues bien écrits et un dessin impeccable font de cette série BD sur la Bérézina, une réussite dès le premier tome. Fasciné, captivé, on plonge avec Frédéric Richaud et Ivan Gil dans un Premier Empire aux accents très tolstoïens. Aux côtés des grands acteurs de l’Histoire napoléonienne, soldats, généraux ou simples badauds, personne n’est épargné par cette grande fresque qu’est la campagne de Russie.

La Bataille d’Essling terminée, les deux auteurs de cette fresque historique se penchent maintenant sur un autre aspect de la période napoléonienne, la retraite de la Bérézina. Il s’agit donc de conter le tournant de l’Empire. Sans autre jugement que la pitié de ceux qui sont morts. Pas de glorification mais une observation de ces hommes qui ont fait l’Histoire sans en être sûr.

Extrait de la page 14 de Bérézina

Tout commence par l’incendie de Moscou. Ce récit choral place le lecteur au cœur de cet épisode historique, du point de vue d’un empereur à celui de son valet ! Frédéric Richaud offre une adaptation efficace du roman de Patrick Rambaud, où l’on saisit aisément la panique qui a pu s’emparer des soldats après trois mois de marches forcées et de batailles inutiles.

Extrait de la page 14 de Bérézina

Le dessin d’Ivan Gil conquiert immédiatement grâce à sa retranscription précise du contexte et du cadre de cette épopée. Les plans larges retranscrivent avec fidélité le chaos que pouvait être la gestion d’une armée de plus de 500 000 hommes au tournant du XIXe siècle. Les uniformes sont parfaitement reproduits, y compris dans leur délabrement. Chacun des personnages de cette histoire complexe se trouve être facilement reconnaissable, qu’il s’agisse d’un aide de camp, d’un général ou bien d’une troupe de comédiens perdus dans Moscou !

Les deux compères continuent donc leur superbe adaptation des romans de Patrick Rambaud et on ne peut que s’en réjouir !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants