ZOO

Infinity 8 - T1 : Romance et Macchabées (Janvier 2017)

couverture de l'album Romance et Macchabées

Série : Infinity 8Tome : 1/7Éditeur : Rue de Sèvres

Scénario : Lewis Trondheim, ZepDessin : Dominique Bertail

Genres : Science-Fiction

Public : À partir de 12 ans

Prix : 17.00€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Les scénaristes Lewis Trondheim et Zep se sont faits plaisir. Infinity 8, série en 8 tomes, est un space opera loufoque, décalé et déjanté. Un vaisseau et ses agents sont en proie à une nécropole de l'espace. Scénario barré, dessin magistral de Dominique Bertail, ambiance délirante et odeurs dégueus de poulpe au menu.

L'immense vaisseau Infinity 8 doit lutter contre une nécropole. Ses meilleurs agents sont envoyés en mission pour tenter de trouver une solution de survie et permettre au gigantesque bâtiment de l'espace d'avancer. L'agent très sexy, Yoko Keren, dont le caractère n'a d'égal que la poitrine de haute tenue, ouvre le bal. Parviendra-t-elle à tirer Infinity 8 des ronces ?

Au festival d'Angoulême 2017, Lewis Trondheim a confirmé ce qu’on présentait en découvrant cette série rétro de SF bien déjantée : il tenait à écrire ce genre d'histoire depuis longtemps et s'est fait plaisir avec l'oeil de Zep sur un scénario complètement azimuté. Les répliques fleuries sont drôles et la narration ménage un suspense jouissif.

Dominique Bertail aussi, rêvait de se lancer dans un projet aussi sérieux dans sa construction que pété du casque dans son contenu. C'est chose faite avec ce premier tome (chacun sera confié à un dessinateur différent). Il a installé son graphisme soigné et ses courbes de rêve sur le support de base créé par Olivier Vatine : le vaisseau et plusieurs autres décors et accessoires. Le lecteur en prend plein la gueule.

Les trois auteurs montrent que les Français ne sont pas en reste pour s'approprier la culture américaine et monter une série comics de talent. La saga, que l'éditeur Rue de Sèvres n'a pas hésité à qualifier d'après-Star Wars lors de sa présentation, est aussi publiée en comics et doit être traduite pour le marché US. Infinity 8 n'a pas fini de voyager. Les lecteurs du monde entier vont prendre leur pied...

Pour aller plus loin

Haut de page

Critiques Lecteurs

Meilleure critique positive
Par Bonga
le 23/01/17 à 17h15

Avec un duo de scénariste talentueux et un immense dessinateur, on ne peut déjà que s'attendre à un Lire la suite...

Meilleure critique négative
Par nicholas
le 31/07/18 à 11h24

Un premier tome très ardu à lire... complexité tant au niveau du scénario (qui part un peu dans tous Lire la suite...

Note moyenne : 4.0 pour 8 notes Lecteurs

Déjà lu cet album ?
Publiez votre critique.
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (6)

note de la critique de nicholas

Un premier tome très ardu à lire... complexité tant au niveau du scénario (qui part un peu dans tous les sens) qu'en termes de dessin. Fallait-il commencer la série avec ce tome ?

Posté le 31/07/2018 à 11h24

Un trailer très esthétique signé par Vatine Fils. Félicitations à lui !

Posté le 29/01/2017 à 21h19

note de la critique de SuperMax

Profitant du festival d'Angoulême, je n'ai pu échapper à la déferlante Infinity 8. J'ai donc découvert cette nouvelle série aux auteurs prestigieux... Trondheim, Vatine... Avant tout chose, j'aime les comics. J'aime la série Z. Malgré ça, je n'adhère pas, scénario trop barré et quand même surtout à cause du dessin.

Posté le 29/01/2017 à 16h41

note de la critique de blutch541

A lire avec délectation, super série bien déjantée comme j'aime

Posté le 24/01/2017 à 09h57

note de la critique de Bonga

Avec un duo de scénariste talentueux et un immense dessinateur, on ne peut déjà que s'attendre à un très bon album. Mais en refermant l'album après avoir lu les deux dernières pages, on a carrément envie de lire la suite, cette série que l'on va beaucoup en entendre parler durant les prochaines années, et qui promet un casting de fou niveau auteur !

Posté le 23/01/2017 à 17h15

note de la critique de Raton laveur

Le début d'une saga ambitieuse, qu'il est juste temps de prendre en cours.

Posté le 23/01/2017 à 17h15