ZOO

Koralovski - T1 : L'Oligarque (Février 2015)

couverture de l'album L'Oligarque

Série : KoralovskiTome : 1/3Éditeur : Le Lombard

Scénario : Philippe GaucklerDessin : Philippe GaucklerColoriste : Scarlett

Collection : Troisième Vague

Genres : Polar / Thriller

Public : Tout public

Prix : 12.00€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 2.5

Scénario

2.5

Dessin

2.5

Oligarque puissant, Koralovski a cru que sa position le protégeait du régime russe. Son erreur lui a fait tout perdre et gagner la prison. Evadé malgré lui, il va découvrir qu’il est pris dans une affaire visant à cacher que le pétrole est peut-être inépuisable. Son aventure va nous entrainer dans une course folle, qui manque cependant de densité.

Ce premier tome ouvre une série autour du pétrole dans une Russie très inspirée de celle de Poutine. Concentré sur ce qui pourrait être un des plus grands mensonges énergétiques, cet album ne nous laisse pas le temps de respirer. Dans sa course pour la survie, Koralovski, l’oligarque déchu, va de théâtres d’opération en actions, qui se multiplient. L’ensemble va vite, très vite, voire même trop vite parfois…

Ce train d’enfer n’est pas gage de clarté, si la suite ose ralentir pour densifier les personnages on pourra prendre plus de plaisir aux nombreux rebondissements. Comme le récit s’inspire de la vie et même du nom de Mikhaïl Khodorkovski, de nombreux faits et implications gagneraient à être creusés. Si elle est développée, l’atmosphère, entre récit espionnage et d’action, donnera alors à cette série le piment réaliste qu’il lui manque.

Le dessin, simple, est diablement efficace dans ce tempo rapide. Les visages, un peu trop lisses, manquent cependant d’expression. Privilégiant l’action, le trait ne détaille pas spécialement les décors. Il a pourtant le mérite de nous indiquer dès le premier coup d’œil l’ambiance du lieu où se passe chaque scène.

Ce premier tome présente une histoire aux multiples attraits mais dans lequel l’efficacité a pris un peu trop pris le pas sur le fond…

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de L'historien

Bonne BD géopolitique, bien documentée, inscrit dans l'ère du temps. Rien de révolutionnaire, mais la lecture demeure agréable.

Posté le 01/04/2015 à 14h14