ZOO

L'Arabe du Futur - T1 : Une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984)

Partagez et donnez votre avis

Critiques Presse

Note moyenne : 4.9 pour 8 critiques presse

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barème de ZOO de 1 à 5 étoiles.

8 Critiques Presse

note de la critique

Le Persépolis de Riad Sattouf

Le talent de Riad Sattouf, ce qu'il a déjà accompli à 35 ans, est si impressionnant que ça pourrait le rendre agaçant.Auteur populaire des BD Pascal Brutal, La vie secrète des jeunes, puis réalisateur césarisé pour les Beaux Gosses... Il s'est récemment lancé dans une autobiographie en trois tomes, dont le premier est une vraie pépite.

note de la critique

Dans les années 1970, Kadhafi adorait... les bananes. Le regard perplexe, amusé ou fasciné, mais aussi très aiguisé, d'un enfant sur le monde arabe.

note de la critique

Riad Sattouf aborde ce premier tome de souvenirs (1978-1984) avec un regard incisif et son sens du détail propice au sourire, passant de la tendre chronique à la peinture du tableau politique abordé de biais.

note de la critique

Soutenu par un trait souple et ultra-expressif, et un sobre code couleur par pays, L’Arabe du futur est tour à tour hilarant (quand il décrit les détails du quotidien dans un pays mené par un dictateur dingue) et effrayant (quand il montre la pression politique ou l’éducation religieuse et antisémite). Mais toujours juste.

note de la critique

On lui doit les films Les Beaux Gosses et Jackie au royaume des filles. Riad Sattouf publie aux éditions Allary une bande dessinée au titre surprenant, L'Arabe du futur, élue BD RTL du mois de mai. Il s'agit du premier tome d'une trilogie autobiographique (les deux autres volumes paraîtront en 2015 et 2016). L'auteur, né en 1978 d’un père syrien et d’une mère bretonne, revient avec humour sur l'histoire de son père et de son enfance en Syrie dans un village près de Homs. Il raconte combien les hasards de la vie sont déterminants.

note de la critique

Riad Sattouf, une enfance entre Syrie et Bretagne

Avec L’Arabe du futur, premier volet d’une série autobiographique qui nous emmène de Syrie en Bretagne, Riad Sattouf délaisse un temps le cinéma et revient à la BD par la très grande porte. Son oeuvre la plus personnelle à ce jour.

note de la critique

L’Arabe du Futur ne laisse pas indifférent. Ce roman graphique est bluffant d’authenticité, de candeur, de bonne foi. Drôle, mais aussi parfois choquant, troublant ou dérangeant dans sa vérité. Le lecteur y suit les tribulations du petit Riad et de sa famille dans la Lybie de Kadhafi. Une plongée au coeur du monde arabe, guidée par le regard le plus impartial et le plus libre qui soit : celui d’un enfant de deux ans.

note de la critique

Fils d’une mère bretonne et d’un père syrien, Riad va suivre ses parents dès son plus jeune âge au Moyen-Orient. Premier volet de l’autobiographie en BD de Riad Sattouf, amusant mais un brin manichéen.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (3)

note de la critique de nicholas

On prend beaucoup de plaisir à découvrir la jeunesse de Riad Sattouf, "jeune" auteur bd bourré de talent dont le cinéma l'a mis en lumière dés son premier long métrage (Les Beaux Gosses), tiraillé entre les cultures de ses parents (Mère Française et père syrien). C'est frais, bourré d’anecdotes (comment fait-il pour se rappeler d'autant de détails de sa jeunesse / je suis jaloux !) avec beaucoup, beaucoup d'humour. Un gros succès en librairie amplement mérité, avec un dessin (style de presse) accessible à tout le monde. Une belle œuvre de démocratisation de la BD :-P

Posté le 12/09/2015 à 17h31

note de la critique de bmentzer

Si la description de la Libye de Kadhafi contient quelques drôleries, celle de la Syrie d'Hafez el-Assad culmine dans la plus complète angoisse. Le père mène sa barque d'un pays arabe l'autre au mépris contradictoire de ses convictions intellectuelles. Un Riad Sattouf grave.

Posté le 26/06/2015 à 22h24

note de la critique de L'historien

Dans ce premier tome, on suit le parcours de la famille atypique de Riad Sattouf à travers 3 patys : la France, la Lybie et la Syrie, avec humour, réalisme, parfois cruauté, mais sans misérabilisme.

Un premier volet très riche et beaucoup d'attentes pour les suivants.

Posté le 09/08/2014 à 21h16