ZOO

Léo Loden - T25 : Massilia Aeterna (Octobre 2017)

couverture de l'album Massilia Aeterna

Série : Léo LodenTome : 25/29Éditeur : Soleil

Dessin : Serge Carrère, Cerise

Collection : Thriller/Policier

Genres : Humour

Public : Tout public

Prix : 10.95€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

4.0

Dessin

3.5

Masillia Aeterna, le vingt-cinquième tome de Léo Loden se déroule en pleine Antiquité. Créée par Arleston au scénario et Carrère au dessin, la série suit les enquêtes de Léo Loden, un ancien commissaire de Marseille devenu détective privé. Pour des raisons que l’on ignore, le voici transporté dans un péplum, plutôt drôle et réussi !

Le questeur privé Leo Lodanum est chargé par une riche matrone de suivre son mari volage. Cette affaire banale prend un tour politique lorsque l’époux infidèle est assassiné sous les yeux de Lodanum. Or, la victime était l’un des principaux opposants au projet d’extension du port de Massilia et comptait de très nombreux ennemis. Les autorités semblent incompétentes ou corrompues, heureusement Lodanum peut compter sur l’aide de la centurionne Marlena.

Orchestré par Arleston et Nicoloff, le scénario de ce Léo Loden sort des sentiers battus. Evidemment, la transposition dans la Massilia antique permet de nombreux gags et situations loufoques. Les traditionnelles cascades en voitures sont remplacées par des poursuites en chars tandis que le latin de cuisine est également propice à de nombreux calembours savoureux. L’hommage à Astérix, patent, fait même apparaître certains personnages récurrents d’Uderzo et Goscinny dans l’album.

Le dessin de Carrère semble un peu moins précis qu’à l’accoutumée. Peut-être a-t-il pâti du rythme infernal de parution de la série depuis 25 ans ? Si les personnages sont toujours truculents et plus vrais que nature, certaines planches offrent très peu de décors. Pour autant, les couleurs sont toujours très réussies et le cadrage demeure dynamique.

Ce tome 25 fête avec brio les 25 ans de la série. S’il rompt avec l’univers habituel grâce à cette plongée dans l’Antiquité, les fans de Loden ne seront pas dépaysés pour autant. Tous les héros et situations qui font le sel de la série sont conservés et habilement transposés dans la Massilia romaine.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants