ZOO

Les Ogres-Dieux - T1 : Petit (Décembre 2014)

couverture de l'album Petit

Série : Les Ogres-DieuxTome : 1/3Éditeur : Soleil

Scénario : HubertDessin : Bertrand Gatignol

Collection : Métamorphose

Genres : Fantastique

Public : À partir de 16 ans

Prix : 26.00€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

À travers les aventures du dernier de la lignée, Petit raconte l'histoire d'une famille d'ogres en pleine dégénérescence, dont la cruauté envers les humains est sans limite. Ce grand et superbe livre nous emmène dans un conte pour adultes à l'univers dense et dérangeant, qui envoûte le lecteur par sa beauté et son ambiance.

La famille de Petit règne en tyran sur les humains depuis des siècles. Ogres ayant progressivement atteint des dimensions démesurées, leur consanguinité menace désormais la lignée. Dernier né et symbole de la dégénérescence familiale par sa taille, Petit est sauvé par sa mère qui croit en lui pour faire renaître leur race. Il est confié à sa tante, qui l'élève dans le respect des humains. Petit devra se battre entre son éducation empreinte de justice et ses instincts cruels.

Le ton est vite donné : élevage d'humains cuisinés à toutes les sauces, mariages consanguins, tentatives de viol... Habituellement maquillée dans les contes, la cruauté est ici très présente. Elle est la quête du héros, qui cherche à s'en détacher. Loin d'être lisse et manichéen, il ne fera pas toujours les bons choix. Le lecteur navigue entre incompréhension et empathie pour ce personnage finalement très humain. Un comble pour un ogre.

La colorisation assume par ses tons noir, blanc et en dégradés de gris l'ambiance gothique et sombre, tandis que le trait inspiré de l'animation rappelle étrangement l'enfance. D'une grande finesse, tout en rondeur, il fait penser à Beauté, du même scénariste. Quant aux personnages, ils bénéficient d'une personnalité et d'une technique irréprochables. La mise en page alterne entre BD et textes illustrés narrant l'histoire passionnante des membres de la famille.

Lorsque l'on se penche sur la bibliographie des auteurs, avec des titres comme Beauté ou Pistouvi, on se dit que le rapprochement de leurs univers ne pouvait être qu'évident et réussi.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants