ZOO

Liaisons Dangereuses - Préliminaires - T1 : L'Espoir et la Vanité (Octobre 2017)

couverture de l'album L'Espoir et la Vanité

Série : Liaisons Dangereuses - PréliminairesTome : 1/1Éditeur : Glénat BD

Scénario : Stéphane BetbederDessin : Djief

Collection : Grafica

Genres : Aventure, Documentaire BD, Historique

Prix : 14.50€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

5.0

Le jeune Sébastien de Valmont n’est encore qu’un garçon chétif quand il rencontre celle par qui tout arrivera, la sublime Comtesse de Senanges. La collaboration du scénariste Stéphane Betbeder avec le dessinateur Djief fait du premier tome de ces liaisons dangereuses un plongeon délicieux dans les jupons étriqués et les intrigues acides de la France de la fin du XVIIIe siècle.

Jeune garçon chétif, frappé d'épilepsie et quatrième fils d’un père qui n’attend rien de lui, Sébastien de Valmont ne vit pas une enfance de rêve. Le destin en décidera pourtant autrement quand il croisera la route de la sulfureuse maîtresse de son père, l'intrigante Comtesse de Senanges.


Commandée par l’agent d’un certain John Malkovich mais laissée dans un tiroir pour un temps, Stéphane Betbeder signe enfin sa délicieuse adaptation des Liaisons Dangereuses d’après Choderlos de Laclos. Le scénariste revisite dans ces préliminaires l’enfance du héros, ou comment l’innocent Sébastien est devenu le manipulateur de jupons Valmont.

Les intrigues de Cour, les négociations de mariages arrangés et l’hypocrisie des nobles français de 1755 offrent la parfaite occasion à Djief de mettre son talent de dessinateur au service du scénario aux parfums de salon de Betbeder. Ses traits fins et son style bien marqué donnent une profondeur et un attrait magnétique à tout ce premier tome.

Il est bien difficile de s’attaquer au roman épistolaire de Choderlos de Laclos tant celui-ci a été adapté sous différentes formes, aussi bien au théâtre qu’au cinéma. Stéphane Betbeder s’y prend par le commencement, l’adolescence viciée de Sébastien, bien avant Merteuil, le tout illustré magnifiquement par Djief. Un bon préliminaire au sujet, assurément.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants