ZOO

Magic 7 - T1 : Jamais seuls - 48H BD 2020 (Juillet 2020)

couverture de l'album Jamais seuls - 48H BD 2020

Série : Magic 7Tome : 1/9Éditeur : Dupuis

Scénario : La Barbera, Giuseppe Quattrocchi, Kid ToussaintDessin : La Barbera, Giuseppe QuattrocchiColoriste : Giovanni Marcora, Francesca Mengozzi

Genres : Fantastique, Science-Fiction

Public : Tout public

Prix : 2.00€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

3.0

Dessin

3.5

Jamais seul est le premier tome de la série Magic 7 aux éditions Dupuis, sortie auparavant en épisodes dans Le Journal de Spirou. Ce premier tome un peu long à démarrer annonce tout de même une saga séduisante.

Ce matin, Léo arrive dans sa nouvelle école mains dans les poches et tête basse. Sa mère, trop occupée professionnellement, n’a pu l’accompagner. Pour se rassurer, le garçon qui est « spirit », discute avec les fantômes qui flottent autour de lui. Bizuté par deux grosses brutes et enfermé dans un placard, Léo ne tarde pas à faire la connaissance de deux autres élèves, « à part » également : Hamelin et Farah. Ils apprennent le vol d’une coupe sportive à l’école et Hamelin ne tarde pas à être accusé. Léo comprendra vite que si Hamelin cache un secret ce n’est pas celui-ci et fera tout pour disculper son nouvel ami.

Magic 7 T.1

L’histoire classique s’axe sur une amitié entre sept « mercenaires », sept adolescents aux pouvoirs magiques aussi grands que leurs responsabilités. L’équipe s’organise peu à peu alors que leur mission n’est pas encore réellement abordée. Ce premier tome démarre doucement mais malgré son léger manque de rythme, il charme.

L’écriture fluide et les personnages sympathiques séduisent. Leurs caractéristiques bien trempées les distinguent facilement. Le dessin très agréable, s’approche du dessin animé, avec son trait rond et ses couleurs vives. Les cadrages s’avèrent fouillés et les enchaînements parfois un peu confus, ce qui donne du rythme là où le récit en manque un peu.

Malgré sa légère lenteur, Jamais seul pose les bases d’une aventure dont la magie prend bien. Il constitue un bon début de saga jeunesse qui saura sans nul doute conquérir totalement une fois l’intrigue mise en place.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants