ZOO

Magnum Photos - T2 : Cartier-Bresson, Allemagne 1945

couverture de l'album Cartier-Bresson, Allemagne 1945

Série : Magnum PhotosTome : 2/4Éditeur : Dupuis

Scénario : Jean-David Morvan, Séverine TréfouëlDessin : Sylvain Savoia

Collection : Aire Libre

Genres : Aventure, Documentaire BD

Public : À partir de 12 ans

Prix : 22.00€

  • ZOO
    note Zoo5.0

    Scénario

    5.0

    Dessin

    5.0
  • Lecteurs
    note lecteurs
    0 critique

Le synopsis de l'album Cartier-Bresson, Allemagne 1945

1945. Les Alliés marchent sur les camps et le monde découvre l'horreur nazie. À Dessau, en Allemagne, une rescapée reconnaît sa délatrice et la gifle. Henri Cartier-Bresson, alors sur place, capture ce geste dans une image qui deviendra emblématique.

Avant d'accompagner les Américains dans la Libération, puis, plus tard, de cofonder l'agence Magnum, Henri Cartier-Bresson était déjà un photoreporter majeur du XXe siècle. Fait prisonnier en 1940, il parviendra à s'échapper en 1943 et reviendra témoigner en images avec une précision du geste, une science du moment, un talent du cadrage qui feront de lui, selon les mots de Pierre Assouline, "L'oeil du siècle".

Tout à la fois roman graphique et biographie, Henri Cartier-Bresson, Allemagne 1945 raconte "l'homme libre", profondément humaniste, qu'était Cartier-Bresson. L'ouvrage est accompagné d'un portfolio et d'un dossier documentaire rédigé par...

Lire le synopsis

La critique ZOO sur l'album Cartier-Bresson, Allemagne 1945

Un roman graphique, assorti d’un dossier historique et pictural, pour entrer dans la vie du grand photographe Henri Cartier-Bresson : c’est la brillante idée de la collection Aire Libre et l’agence Magnum. L’angle ? Une photo mythique, excellent alibi pour raconter ses années de captivité pendant la Seconde Guerre mondiale.

Photographe de légende, Henri Cartier-Bresson a vécu trois ans en captivité dans des Stalag pendant la Seconde Guerre mondiale. Jusqu’à ce qu’il parvienne à s’enfuir en 1943. Et réalise alors une photo lourde d’histoire : en Allemagne, à Dessau, une rescapée des camps de la mort reconnaît celle qui l’a dénoncée et lui colle une gifle. Un instant immortalisé, un cliché surprenant.

Au-delà de cette image devenue mythique aux yeux des amateurs éclairés de photo, c’est toute la vie d’un photographe hors du commun qui est passée au révélateur. Son amitié avec l’immense photojournaliste Robert Capa, sa vision du métier, sa force de caractère pour survivre aux camps de travaux forcés, ses amours... Cet extraordinaire roman graphique est une double entrée dans le deuxième conflit mondial et l’art de la photo.

Si le scénario de Jean-David Morvan est bluffant, vrai travail d’orfèvre avec cette fameuse photo comme fil rouge, c’est aussi parce que le trait épais, réaliste et le noir et blanc adéquat de Sylvain Savoia le sublime. Cette avancée dans les affres de la guerre se fait en compagnon du photographe, au fil des rebondissements de son existence.

Un dossier documentaire de quarante pages, truffé d’une sélection de photos de Cartier-Bresson, apporte un crédit supplémentaire à cette bande dessinée qui n’en manquait déjà pas. Après les photos du débarquement de Robert Capa, le partenariat entre la collection Aire Libre chez Dupuis et l’agence Magnum propose un nouveau titre incontournable pour qui est intéressé par la BD, l’histoire et la photo.


Les 3 actualités autour de l'album Cartier-Bresson, Allemagne 1945

Toutes les actualités
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants