ZOO

Maidan Love

couverture de l'album

Série : Maidan LoveÉditeur : Grand Angle

Scénario : Aurélien DucoudrayDessin : Christophe Alliel

Prix : 14.90€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

3.5

Ukraine, février 2014. Il est policier, elle est manifestante. Malgré tout, Bogdan et Olena forment un couple heureux. Mais alors que s’amorce la révolution de la place Maïdan, ou révolution de la Dignité, Olena disparaît. Bogdan va tout tenter, au péril de sa vie, pour la retrouver dans une Kiev enflammée par la révolte. Une course contre la montre haletante, qui happe son lecteur dans un tourbillon d’action.

Extrait de Maïdan Love

Pour subvenir à ses besoins, Bogdan, jeune policier, s’engage chez les berkout, la brigade anti-émeute ukrainienne. Au même moment, éclate la révolution ukrainienne de 2014, qui oppose une partie de la population au gouvernement pro-russe de Viktor Ianoukovitch. La fiancée de Bogdan, Olena, fait partie des manifestants qui occupent la place de l’Indépendance, dite « place Maïdan ». Ne parvenant plus à la contacter, il se lance à sa recherche.

Grâce à son personnage principal, qui traverse tous les milieux, la bande dessinée dépeint non seulement les interrogations du peuple ukrainien en cette période particulière, mais aussi la violence policière qui s’abat sur Kiev durant le mois de février 2014 et le quotidien des manifestants sur la place Maïdan, entre effervescence festive et auto-gestion bien rodée. Elle nous offre ainsi une vue en coupe de la capitale et de la société ukrainienne divisée, coincée entre les pressions de son voisin russe et le choix d’un rapprochement de l’Europe. Le récit ne se contente pas d’un reportage pur et dur et prend la forme d’une série d'action trépidante qu’on ne lâche pas facilement. Un trait classique sert l’intrigue et concourt à son expressivité comme à son rythme effréné.

Une BD prenante et forte, qui aborde des événements récents et méconnus, d’une actualité très forte, à travers un prisme fictionnel tout à fait divertissant.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants