ZOO

Metalfer - T1 (Septembre 2013)

couverture de l'album

Série : MetalferTome : 1/1Éditeur : Dargaud

Scénario : Stan, VinceDessin : Stan, Vince

Genres : Science-Fiction

Public : À partir de 12 ans

Prix : 15.99€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

2.5

Dessin

3.5

Et si un inventeur de génie parvenait à commercialiser en masse une armure de guerre surpuissante sous la forme d'un jouet pour enfants ? C'est ce scénario bourrin que nous proposent Stan et Vince pour dénoncer les aberrations de notre système capitaliste. Amateurs de subtilité, passez votre chemin. Quant aux autres, accourez !

Dans le monde futuriste de Metalfer, le capitalisme a pris le pouvoir absolu et la morale n'empêche plus parents et enfants de s'adonner à un jeu de massacre total. Le monde de 2039 vu par Stan et Vince est une poubelle industrialisée où des Hitler en puissance affrontent des industriels froids et sans scrupules. Le match est arbitré par un Président obèse et décadent, à l'image de la société dont il est le chef suprême. Les auteurs illustrent ce postulat par une violence omniprésente, seule voie de communication possible dans ce monde implacable.

Optant pour un ton insolent et un graphisme dynamité et gore, le Metalfer de Stan et Vince est définitivement trash. La construction graphique de cet album explosif est très réussie. Les dessins fourmillent de détails futuristes et la construction des planches déchaine le rythme endiablé de la bande dessinée. Les traits des personnages sont difformes et exagérés, relevés par les couleurs percutantes de Walter et Yuka.

Metalfer se dresse tel un gigantesque doigt d'honneur à la face des excès de notre société déshumanisée et industrialisée à l'extrême. La violence graphique de cette BD d'anticipation exprime une certaine jouissance geek et satirique, tout en provoquant un sentiment de malaise. Un tome à ne pas mettre entre toutes les mains...

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de mydear

On retrouve dans ce one-shot l'univers foisonnant et génereux de Stan & Vince, un univers urbain ravagé par la guerre entre deux multinationales aux allures d'armées en guerre. De la bonne SF, style années 90.

Posté le 08/11/2013 à 23h09