ZOO

No Zombies - T1 : Le Livre de Joseph (Octobre 2021)

couverture de l'album Le Livre de Joseph

Série : No ZombiesTome : 1/1Éditeur : Soleil

Scénario : Evgeniy Bornyakov, Simon Champelovier, Benoît Dellac, Olivier Péru

Collection : Fantastique

Genres : Fantastique

Prix : 15.50€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Et si ce qu’il manquait à toutes les histoires de zombies, c’était simplement un vaccin ? Peru, Dellac, Bornyakov et Champelovier signent une nouvelle série de survival zombi, mais, cette fois, il ne s’agit pas simplement de sauver sa vie. Joseph et ses compagnons sillonnent les Etats-Unis afin de vacciner les infectés. Entre la chasse aux zombies, les communautés de survivants plus ou moins accueillantes et les faiblesses de tout un chacun, l’entreprise s’avère plus que périlleuse…

Dans ce tome 1 Le Livre de Joseph, nous suivons Joseph, un amérindien Dakota, à la recherche de son frère aîné, Art, mordu par des zombies. Accompagné de ses amis, un grand barbu taciturne, un blond jovial et une belle rousse dure à cuire, il parcoure les Etats-Unis ravagés en quête de communautés de survivants afin de leur procurer le précieux vaccin. Sous ce beau dessein, le Dakota n’oublie pas son objectif premier : retrouver son frère, quitte à mentir à ses compagnons… Joseph le retrouvera d’ailleurs, mais à quel prix !

Le scénariste Olivier Peru ne cache pas ses influences pour No Zombies : elles sont relevées par les personnages eux-mêmes ! L’aspect survival et les paysages sauvages empruntent au film Délivrance, le combat contre les zombies à Land of the Dead et le contexte général à l’incontournable The Walking Dead. Ces références à peine dissimulées confèrent à l’œuvre une sorte d’auto-regard critique, une forme de second degré qui lui évite de n’être qu’une énième déclinaison du genre.


Olivier Peru apporte une nouvelle variable au survival zombi

Olivier Peru apporte une nouvelle variable au survival zombi
© Soleil, éditions 2021


No Zombies ne se prend pas trop au sérieux (un génie visionnaire s’appelle Dylon Tusk et nos héros arborent un crâne à la Punisher…) tout en proposant un autre angle de vue sur l’invasion de morts-vivants. The Last of Us avait déjà suggéré la création d’un vaccin anti-zombie passant par des transfusions sanguines, voilà qui est scénarisé ! Plus question de simplement abattre les morts-vivants, ce qui ajoute du suspense, des enjeux et plus d’humanité.

Le focus sur Joseph, héros éponyme, s’explique par le découpage de la série : un tome, un personnage. Le Dakota n’est cependant pas particulièrement attachant : menteur, égoïste, impétueux… Son histoire n’en est pas moins intéressante. Ses faiblesses le rendent plus humain et son rapport à son frère est très touchant. On a hâte d’en apprendre davantage sur les autres personnages dans les futurs tomes de la série.



Benoît Dellac et Evgeniy Bornyakov proposent des personnages forts

Benoît Dellac et Evgeniy Bornyakov proposent des personnages forts
© Soleil, éditions 2021


Benoît Dellac et Evgeniy Bornyakov proposent eux un trait réaliste, un attendu dans le genre de l’anticipation zombie. Les paysages désolés mi-naturels mi-urbains sont magnifiques, les scènes d’actions rythmées et celles de dialogues empruntes d’une tension permanente. Les physiques des personnages sont travaillés, reconnaissables immédiatement malgré leur nombre. Les couleurs de Simon Champelovier renforcent l’immersion, créant des ambiances particulièrement tranchées.

No Zombies s’annonce comme une série à suivre. D'ailleurs, le deuxième tome parait en janvier...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants