ZOO

Omni-visibilis - T1 (Août 2010)

couverture de l'album

Série : Omni-visibilisTome : 1/1Éditeur : Dupuis

Scénario : Lewis Trondheim, Brigitte FindaklyDessin : Matthieu Bonhomme

Collection : Auteurs

Genres : Sentimental

Public : À partir de 12 ans

Prix : 20.50€

ma collection
ma wishlist
série

Le résumé de l'album

Hervé, célibataire, la trentaine maniaque, mène la vie un peu mesquine mais sans histoires d'un employé de bureau lambda. Un matin, il se rend compte que son voisin entend ce qu'il pense, puis un quidam dans le bus, puis sa mère, à des kilomètres de là... Hervé est devenu une sorte d'open-source à sens unique, un télépathe inversé dans lequel six milliards d'êtres humains lisent à livre ouvert... Le cauchemar peut commencer.

Lewis Trondheim, grand prix d'Angoulême 2006, réinventeur de la bande dessinée autobiographique et sous contraintes (Lapinot et les carottes de Patagonie, Approximativement, Les Trois chemins, BludZee...) lance un défi à Matthieu Bonhomme, dessinateur salué pour ses grandes fresques historiques (Le Marquis d'Anaon, Esteban, Messire Guillaume...). Le résultat est une étonnante comédie burlesque contemporaine.

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

note de la critique de SuperMax

Excellent scénario, très cinématographique : la population de la planète se trouve reliée à ce que voit, sent, et ressent un homme dès lors qu'on ferme les yeux. Les auteurs auraient pu aller encore plus loin dans l'audace scénaristique, et ils décident de s'en tenir à suivre les péripéties d'un héros qui perd peu à peu les pédales (mais qui ne les perdrait pas à sa place ?). C'est toujours bourré d'humour et en même temps bien vu.

Posté le 04/05/2014 à 10h57

note de la critique de mydear

Quelle histoire ! Un trentenaire banal (voir la couv. de la bd) voit sa vie basculer. Au quatre coins de la planète, chaque homme, chaque femme perçoit sur le plan visuel, sonore et olfactif, exactrement ce que ressent notre trentenaire. C'est parti pour un trip sans échappatoire, haletant, et plein de petites anédoctes. Une bonne BD alliant sur-réalisme et réalité.

Posté le 02/11/2013 à 23h47