ZOO

Orphelins - T5 : Le Coeur dans l'abîme (Mai 2016)

couverture de l'album Le Coeur dans l'abîme

Série : OrphelinsTome : 5/6Éditeur : Glénat Comics

Scénario : Roberto RecchioniDessin : Emiliano Mammucari

Collection : Comics

Genres : Science-Fiction

Public : À partir de 12 ans

Prix : 14.95€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

3.5

Dessin

3.5

Roberto Recchioni et Emiliano Mammucari signent l’avant-dernier tome d’Orphelins avec panache ! L’action est à son comble pour le groupe déchiré en deux camps. Chacun a cru choisir sa cause mais il est difficile d’affronter ses anciens compagnons d’armes. Ce tome est une parfaite montée en puissance avant la fin de ce comics hors-norme.

L’équipe des orphelins n’est plus, pire, ses différents membres s’entretuent maintenant que deux d’entre eux cherchent à rejoindre la Terre pour avertir la population que nul extraterrestre n’a jamais bombardé la planète bleue mais que l’humanité a été attaquée par elle-même. Cette révélation doit éviter que les Hommes ne soient réduits en esclavage par ceux qui les ont mis à terre... Le tome est centré sur le combat entre Sam et Pistolero, les deux amoureux terribles. Les voilà donc obligés de se battre, de choisir entre l’amour et le métier des armes, seule autre famille qu’ils aient jamais connue... épique !

Orphelins T.5

Le scénario de Recchioni s’affirme avant le grand chamboulement du sixième et dernier tome : le système de la double narration, dans le passé et dans le présent, met en exergue les dissensions de ce groupe. Et lorsqu’ils commencent à s’entretuer, on réussit sans trop de problème à comprendre les forces qui les animent. Seul bémol : l’histoire du passé s’accélère dans la violence afin de réussir à suivre l’horreur du présent, au risque de perdre un peu de crédibilité.

Orphelins T.5

Le pinceau de Mammucari gagne en qualité : véritable bourreau de la planche, on ne peut qu’admirer l’effort de ce dessinateur. Si certains instants de la BD souffrent de la rapidité d’exécution, d’autres planches sont véritablement réussies dans leur construction et dans le dessin.

Ce cinquième tome annonce en fanfare le bouquet final, qui ne doit pas tarder... On attend !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants