ZOO

Paco les mains rouges - T1 : La Grande Terre (Septembre 2013)

couverture de l'album La Grande Terre

Série : Paco les mains rougesTome : 1/2Éditeur : Dargaud

Scénario : Fabien VehlmannDessin : Eric Sagot

Genres : Aventure, Historique

Public : À partir de 12 ans

Prix : 15.99€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.5

Dessin

4.0

Paco les mains rouges est une bande dessinée comme on voudrait en voir plus souvent : elle sait sortir des sentiers battus sans se perdre dans l’allusion fumeuse. Un excellent premier tome sur la vie au bagne de Cayenne qui donne (très) envie de lire la suite.

Paco, dont nous ne connaissons pas le vrai nom, a commis un meurtre, mais on s’en fiche. Ce qui compte c’est qu’il est condamné au bagne, à la perpétuité à Cayenne ! A l’autre bout du monde exactement et à l’opposé de sa vie d’avant. On embarque à ses côtés dans la vie quotidienne de ce bagne où la durée de vie moyenne est de cinq ans pour les prisonniers.

Paco, pour s’en sortir, apprend la violence, les coups tordus et les tatouages... Il apprend aussi une autre manière de vivre et se redécouvre au bagne. En filigrane de l’horreur, il y a aussi l’histoire d’une homosexualité qui se tait dans une prison à ciel ouvert, au milieu de prisonniers laissés face à leur démons.

Le ton sépia qui enveloppe l’album ne cache pas la violence mais il évite de tomber dans le défilé d’horreurs. Le trait est sobre, dépouillé sans être simpliste, Cette apparente simplicité permet de donner au texte toute sa puissance. Une alchimie se crée entre les mots en voix off de Paco, les problèmes qui s’enchainent et les grandes planches où les petits détails du décor de Cayenne se révèlent.

On est happé par Pacco les mains rouges et, en refermant la BD, on a l’impression de porter la lourdeur de Cayenne sur nos épaules. Une oeuvre comme ça, c’est rare et ça se recommande !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants