ZOO

Ralph Azham - T7 : Une fin à toute chose (Novembre 2014)

couverture de l'album Une fin à toute chose

Série : Ralph AzhamTome : 7/12Éditeur : Dupuis

Scénario : Lewis Trondheim, Brigitte FindaklyDessin : Lewis Trondheim, Brigitte FindaklyColoriste : Brigitte Findakly

Collection : Tous Publics

Genres : Heroic fantasy, Humour

Public : Tout public

Prix : 12.00€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Dans les épisodes précédents, Ralph Azam et ses compagnons affrontaient le roi d’Astolia à grands renforts de spectres et de démembrements. Dommages collatéraux obligent, le château fut malencontreusement détruit, libérant accidentellement Vom Syrus, guerrier sanguinaire de son état. Ralph n’a d’autre choix pour le stopper que de s’allier avec le roi. Leur mission toujours menée tambour battant : arrêter Vom Syrus.

Arrêter le méchant est un bon début. Mais quand ce dernier a avalé une pierre magique d’invulnérabilité, également capable de détruire des fantômes, c’est plus difficile... Dans un monde de magie, une pierre magique se détruit avec... une baguette magique ! (il y avait aussi une perle magique mais elle était trop loin alors...) Par conséquent, un petit détour pour voler cette pierre à des moines paranos s’impose. Comme quoi, être l’élu c’est vraiment pas pour les feignants !

C’est le dernier album de la série des Ralph Azham. Ce qui peut être assez déroutant quand on a pris le rythme des Donjon... Comme toute bonne histoire de fantasy, le héros, après un ultime rebondissement, décide d’en finir pour de bon (encore). Les codes sont respectés, les quêtes et les combats épiques sont là, avec en prime la touche Trondheim d’humour bien dosé.

Tout a déjà été dit du style de Trondheim. Que ce soit pour les Donjon ou pour les Ralph Azham, nous retiendrons cette capacité à créer des univers entiers, extraordinaires et improbables où chaque détail a son importance, et son talent à mélanger habilement fantasy et comédie.

Il ne s’agit peut-être pas d’un dernier tome en apothéose, mais c’est néanmoins un bon album ainsi qu’une belle fin pour son héros.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants