ZOO

Spirou et Fantasio - T56 : La mort de Spirou (Août 2022)

couverture de l'album La mort de Spirou

Série : Spirou et FantasioTome : 56/56Éditeur : Dupuis

Scénario : Benjamin Abitan, Sophie GuerriveDessin : Olivier Schwartz

Genres : Aventure, Humour

Public : Tout public

Prix : 11.90€

ma collection
mes souhaits
mes lectures
série

La mort de Spirou, un défi de taille

Note ZOO Le Mag 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Spirou est mort, vive Spirou. On rebat les cartes chez Dupuis pour assurer la suite de la série mère emblématique pendant que Vehlmann et Yoann se consacrent désormais à SuperGroom. La Mort de Spirou est un épisode en deux tomes au ton à la fois classique par ses ingrédients, ses bases, mais aussi un essai novateur par ses notes épicées marquées SF.

Stéphane Beaujean, directeur éditorial de Dupuis a dirigé la manœuvre. Il a contacté Sophie Guerrive (Le Club des Amis, Tulipe) qui ne s’y attendait pas pour le scénario. « Il avait suivi mon travail et préparait son équipe. Il voulait deux scénaristes. Son idée était d’avoir un vrai travail d’équipe comme dans un studio, qu’on se complète. Benjamin Abitan et moi avons des qualités différentes, mais des façons d’écrire assez proches. Benjamin connaît Spirou par cœur. Il aime la SF, ce qui était intéressant pour cette reprise. »

Résultat, ils nous offrent une balade dans le monde du silence directement issue des Hommes Bulles et indirectement du Repaire de la Murène. Le tout de nos jours. Korallion cité idéale sous la mer reprend du service, mais cache des mystères que Spirou et Fantasio vont tenter d’élucider. Champignac les aidera grâce à un champignon « oxygéné ». Zorglub rejoint la bande, mais en victime ou en agresseur ?

Question suprême pourquoi ce titre, La Mort de Spirou ? Sophie Guerrive confirme « que l’idée était de partir sur un sujet fort, car l’équipe arrivait comme un cheveu sur la soupe pour relancer une série énorme. Il fallait quelque chose d’accrocheur et un beau suspense. » On attendra donc sans être trop inquiet l’épilogue dans le tome 2 en écriture.

La Mort de Spirou

La Mort de Spirou © Dupuis, 2022

Un mélange d'univers

« L’éditeur nous avait par exemple demandé d’inclure les 100 ans de Dupuis. Stéphane Beaujean est presque le troisième scénariste. Il s’est énormément impliqué. La frontière entre classicisme et nouveauté était mince pour ce Spirou. Il voulait le raccorder avec ce qui était déjà paru», assure Sophie Guerrive. On a donc un mélange d’univers et des détails plus graphiques signés Sophie : « J’avais envie d’avoir de belles images. Je trouvais marrant qu’Olivier Schwartz se frotte à un univers sous-marin, ce qu’il n’a pas fait souvent ».

Spirou et Fantasio, toujours plus gaffeur et végane, Madame D’Oups fille de son père créateur de Korallion, une Turbot traction électrique, Spip sans le Marsupilami, Seccotine, on a battu le rappel. Sophie Guerrive sait bien que cette mort est un défi. À priori la même équipe devrait poursuivre la série mère, si Spirou ressuscite ! Sauf que Schwartz ne fait pas un album par an, ce qui était le but initial, mais son talent compense largement l’attente.

Tout fonctionne au moins dans ce qu’on a pu lire de cette mort annoncée. Dupuis a mis l’embargo sur les pages au-delà de la 45 jusqu’après la sortie de l’album. Un travail carré qui pourrait séduire les nostalgiques de l’époque Franquin. On va rester cependant circonspect sur le fond. Après tout, la fin de ce premier tome du diptyque révèlera peut-être des surprises de taille.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants