ZOO

Ultralazer - T1 : Horb et Bouko

couverture de l'album Horb et Bouko

Série : UltralazerTome : 1/1Éditeur : Delcourt

Scénario : Pauline Giraud, Maxence HenryDessin : Yvan Duque, Maxence HenryColoriste : Yvan Duque, Maxence Henry

Genres : Heroic fantasy

Public : Tout public

Prix : 18.95€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO Le Mag

Note ZOO Le Mag 4.0

Scénario

3.0

Dessin

4.5

Horb et Bouko vivent paisiblement leur rôle de gardiens du Roi des Bêtes jusqu’à ce que leur planète soit envahie par des oiseaux belliqueux, les buzards, débarqués en nombre d’une autre planète. Les deux gardiens vont devoir protéger le Roi des Bêtes coûte que coûte dans ce premier tome d’Ultralazer haut en couleur et en rebondissements.

Le jeune garçon, Horb, vit tranquillement avec son ami Bouko, qui tient autant du cerf que de la créature légendaire. Ils font tous les jours un long périple pour trouver des cristaux pour nourrir le Roi des Bêtes. Leur vie paisible en harmonie avec la nature, qui couvre les paysages enchanteurs de Topoï, change du tout au tout lorsqu’ils se retrouvent face à face avec une civilisation militaire tout droit venue du ciel pour mettre la main sur le Roi des Bêtes.

Empruntant de nombreuses thématiques et un peu de sa fantaisie animiste à Miyazaki, Ultralazer dépeint Topoï, pleine de vies harmonieuses, avant que ne s’enclenche une course-poursuite pleine de fougue entre les gardiens du Roi des Bêtes et les mystérieux envahisseurs. Une équipe de héros se constitue peu à peu, avec humour, sans que l’action soit ralentie. Très rythmé, le récit virevolte d’un lieu à l’autre pour de nombreuses aventures et découvertes sans oublier l’urgence de la quête principale.

Contrairement à ce qu’indique son titre, l’univers d’Ultralazer a un dessin ultra-doux, rond, aux couleurs joliment complémentaires. On retrouve les influences manga dans les traits des personnages, rendus ultra-attachants notamment par leurs costumes et leur mise en couleur. La diversité des peuples rencontrés prouve que les auteurs ont encore beaucoup d’idées à dévoiler sans se répéter dans leur matérialisation.

L’écrin adorable d’Ultralazer n’exclut pas les grandes batailles : on conseille aux jeunes lecteurs dès 9 ans de suivre Horb et Bouko dans leur quête.

Jeu-concours Ultralazer
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants