ZOO

Warship Jolly Roger - T1 : Sans retour

couverture de l'album Sans retour

Série : Warship Jolly RogerTome : 1/4Éditeur : Dargaud

Scénario : Sylvain RunbergDessin : Miki MontlloColoriste : Miki Montllo

Genres : Science-Fiction

Public : À partir de 12 ans

Prix : 13.99€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

5.0

Dessin

4.0

Quand quatre prisonniers s’évadent du centre pénitentiaire le plus sécurisé de la galaxie, il faut s’attendre à pas mal d’action et beaucoup d’explosions. Leur fuite haute en couleurs les amènera dans les recoins les plus sombres de la confédération intergalactique pile sur les traces du passé de John Tiberius Munro. Une fuite en avant qui fait mouche dans l’univers de la science-fiction.

An 3852. La rébellion bat son plein au cœur de la prison. Elle profitera à quatre compagnons de fortune qui s’échapperont. Parmi eux, John Tiberius Munro à qui on a fait porter le chapeau du plus grand crime contre l’humanité jamais perpétré. Blessé, il ne se laissera pas abattre car il compte bien se venger de ceux qui l’ont sacrifié pour conserver le pouvoir.


Sous les ordres de cet ancien général avide de vengeance, une équipe atypique. John Tiberius Munro lui-même, la rebelle indépendantiste, le gamin taciturne et l’escroc notoire verront leurs nerfs mis à rude épreuve. Même si les ressorts narratifs liés à l’équipe mal assortie semblent éculés, cet album parvient à leur donner un souffle nouveau. De rebondissements en flashbacks, le lecteur se retrouve emporté dans la course folle des fugitifs.

Plus encore qu’un récit maitrisé, c’est la mise en case de cet univers galactique qui permet d’adhérer à ce monde cohérent. Les bas-fonds de la confédération, les courses-poursuites et même la garden party du président n’auraient pas la même saveur sans ces couleurs parfaites. Tous les personnages ont à la fois une gueule et un potentiel attachant, leurs traits étant relevés élégamment et astucieusement par un jeu d’ombre. Et derrière eux les décors, toujours agréables, ne versent jamais dans le grandiloquent ou le kitsch : l’ensemble est parfait !

Cette ouverture de série en fanfare ne donne qu’une envie : retrouver ces évadés pour la suite de leur grabuge intersidéral !

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (2)

note de la critique de nicholas

Warship Jolly Roger, très bonne nouvelle série SF de Sylvain Runberg et Miki Montlló, nous emmènent dans le futur où il y a une confédération stellaire. Une prison de Haute-Sécurité. Quatre prisonniers s'évadent, dont le criminel de guerre Jon T. Munro, ancien général de l'armée. On les suit dans leur évasion, dans la récupération du vaisseau de guerre : le Valkyrie. Très bon premier tome aux graphismes et couleurs magnifiques, comme les premières planches en preview permettent de le découvrir.

Posté le 23/08/2019 à 21h30

Je sens que je vais me laisser tenter :-)

Posté le 21/05/2014 à 10h16