ZOO

XIII - T23 : Le Message du Martyr

couverture de l'album Le Message du Martyr

Série : XIIITome : 23/24Éditeur : Dargaud

Scénario : Yves SenteDessin : Iouri JigounovColoriste : Bérengère Marquebreucq

Genres : Polar / Thriller

Public : À partir de 12 ans

Prix : 11.99€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

2.5

Dessin

4.0

Betty est hors course et XIII recherché par le FBI. Il quitte les Etats-Unis pour la vieille Europe, sur les traces de son parrain. Le lecteur les suit dans leur longue route au gré de nombreuses péripéties. Celles-ci sont peut-être un peu trop au rendez-vous pour laisser de la crédibilité à l’histoire...

Dans ce 23ème opus, XIII part avec Annika, une dealeuse notoire, avant de nous entraîner dans plusieurs époques. Nous voici dans le présent avec XIII et son enquête à travers plusieurs continents. Entre temps, on découvre le passé récent avec ses souvenirs d’enfance et un temps plus lointain en suivant les premiers colons américains. Attention à ne pas se perdre dans les limbes du temps, très emmêlé !

Le scénario garde un rythme soutenu et délivre quelques pistes, lève quelques voiles sur des passages de la vie de XIII, cependant il laisse tout de même une impression amère. L’intrigue en fait des tonnes. On frise même parfois le ridicule dans les actions, les revirements, les incohérences, notamment avec le simple coup de taser comme déclencheur du surgissement de nouveaux souvenirs dans l’esprit de XIII...

Le scénario d’Yves Sente tend vers un mélange de Da Vinci Code et James Bond souvent proche de la parodie tant certaines ficelles sont grosses. Ce cycle arrive à son terme bientôt, heureusement car à trop vouloir en faire la série commence à s’abîmer quelque peu.

Iouri Jigounov redresse la barre avec son dessin qui met parfaitement ses pas dans les crayons de Vance. Comme façonné sur mesure, son trait maintient l’unité visuelle de la série, un régal pour les yeux. Sans le moindre effort, on plonge dans ses cases détaillées aux traits réalistes.

Malgré ses quelques défauts, ce 23ème tome reste un moment de lecture agréable.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants