ZOO

Yoko Tsuno - T28 : Le Temple des immortels (Juin 2017)

couverture de l'album Le Temple des immortels

Série : Yoko TsunoTome : 28/29Éditeur : Dupuis

Scénario : Roger LeloupDessin : Roger Leloup

Collection : Tous Publics

Genres : Aventure

Public : Tout public

Prix : 10.60€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.0

Scénario

2.5

Dessin

4.5

Avec Le Temple des immortels, Roger Leloup offre un condensé de l'essence même de Yoko Tsuno : aventures, vaisseaux et vieux châteaux, amitiés féminines et peuples en danger. On retrouve Yoko avec plaisir mais le scénario trop dense laisse une impression mitigée.

Alors que Yoko, Vic et Pol réalisent un enregistrement d'Ingrid au clavecin, en Allemagne, Yoko découvre la présence d'un survoleur vinéen qui la ramène à Loch Castle, auprès de Khâny. Celle-ci cherche un lieu où s'installer, depuis leurs aventures martiennes. Yoko va alors devoir rejoindre Zârka, la « servante de Lucifer », dans sa caverne et découvre que celle-ci recèle encore bien des secrets.

Toujours imaginatif, Roger Leloup développe les éléments mis en place dans les plus récents albums. L'idée d'ajouter le folklore gaélique et les récits médiévaux à l'univers riche de Yoko est intéressante et, comme toujours, l'ensemble offre un savoureux mélange entre technologies futuristes extra-terrestres et lieux hantés. Cependant, l'intrigue nous perd.

Il y a un peu trop de personnages dans ce volume : des anciens, des plus récents, des tout nouveaux. Certains ne sont d'ailleurs là que pour quelques cases et n'ont que peu d'utilité dans l'intrigue, comme Vic, Pol, Ingrid ou même Khâny. De plus, les nouveaux arrivants des derniers tomes, auxquels on ne s'est pas encore habitués, figurent presque tous ici, sans parler de ceux rencontrés en cours d'intrigue.

Heureusement, sans surprise, le dessin de Roger Leloup reste aérien et superbe, notamment les décors, vaisseaux et créatures, aussi détaillés que palpitants, même si les silhouettes des personnages sont parfois raides.

Si ce volume n’est pas le meilleur de la série, on ne boude pas son plaisir en retrouvant l'électronicienne et son groupe (de plus en plus nombreux) d'amis.

Pour aller plus loin

Quiz Yoko Tsuno
Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants