ZOO

Wake up America - T1 : 1940-1960 (Janvier 2014)

couverture de l'album 1940-1960

Série : Wake up AmericaTome : 1/3Éditeur : Rue de Sèvres

Scénario : Andrew Aydin, John LewisDessin : Nate Powell

Genres : Historique, Récit de vie

Public : Tout public

Prix : 13.00€

ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 3.5

Scénario

4.0

Dessin

3.0

Si les noms de Martin Luther King ou Rosa Parks rappellent avec évidence la lutte pour les droits civiques, celui de John Lewis est bien moins connu. Dernier membre des « Big Six » encore en vie, il partage dans cet album émouvant ses souvenirs, ses peurs et ses espoirs.

Rien ne prédestinait John Lewis à son incroyable parcours. Fils de fermier en Alabama, l’un des états les plus sévères en matière de ségrégation, la révélation se fait lorsqu’il entend le discours d’un pasteur à la radio, un certain Martin Luther King. C’est après sa rencontre avec celui-ci, quelques années plus tard, qu’il prendra vraiment part au mouvement, devenant même l’un de ses leaders.


Le premier tome de Wake Up America revient sur ces premières années d’engagement mais surtout sur l’apprentissage de la non-violence, notion primordiale dans la lutte pour les droits civiques. Le scénario profite de la journée d’investiture du président Barack Obama et de la visite de deux petits garçons dans son bureau pour donner l’occasion à John Lewis de revenir sur sa jeunesse et les prémices du combat qu’il mènera toute sa vie.

Le dessin, tout en noir et blanc nuancé de gris, sert le propos avec efficacité. Les cases, agencées de manière originale et moderne donnent du mouvement à un album dont la principale mission est de nous raconter l'Histoire.

Wake Up America est l’un de ces albums à mettre entre toutes les mains. Les plus jeunes apprendront tandis que les plus vieux se remémoreront. Remercions John Lewis pour ce travail d’une importance capitale : il nous rappelle que rien ne doit être oublié.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants