ZOO

Capitaine Albator - Mémoires de l'Arcadia - T1 : Les doigts glacés de l'oubli (Juin 2019)

couverture de l'album Les doigts glacés de l'oubli

Série : Capitaine Albator - Mémoires de l'ArcadiaTome : 1/3Éditeur : Kana

Scénario : Jérôme AlquiéDessin : Jérôme Alquié

Genres : Aventure, Science-Fiction

Public : À partir de 3 ans

Prix : 11.99€

Voir la bande-annonce
ma collection
ma wishlist
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.5

Scénario

4.0

Dessin

3.5

Hommage au dessin animé, cette BD ravira d’abord les enfants des années 80, qui ont croisé un jour la route de l’Arcadia, le vaisseau du plus célèbre des pirates de l’espace.

Comment faire revivre une série animée culte diffusée voilà presque quarante ans sur la télévision française, en l’occurrence France 2 (autrefois appelée Antenne 2), mais aussi un célèbre manga en noir et blanc, aux thèmes parfois sombres? Pour relever ce défi colossal, Jérôme Alquié, dessinateur, coloriste et scénariste - fan absolu de la série – a veillé à associer étroitement le mangaka Leiji Matsumoto, créateur de l‘œuvre, à ces nouvelles aventures, afin d’en respecter l’esprit initial. Il parvient ainsi à donner une nouvelle jeunesse à Albator, capitaine balafré, en lutte à la fois contre les Sylvidres, ces créatures végétales qui prennent l’apparence de femmes, et contre le gouvernement terrien.



L'équipage d'Albator vont encore devoir sauver la Terre

L'équipage d'Albator vont encore devoir sauver la Terre
© Kana

Alors qu’une vague de froid terrifiante s’abat sur la Terre, que des scientifiques disparaissent mystérieusement, un mystérieux mausolée est découvert sous les glaces de l’Arctique… Quels terribles secrets abrite-t-il? Ces changements climatiques ne semblent pourtant pas inquiéter le gouvernement, ramassis d’oisifs et d’incompétents, inconscient des dangers qui approchent. Depuis l’espace, en effet, l’armada de la Reine des Sylvidres se prépare à conquérir la planète bleue.


Une aventure inédite du Capitaine Albator

Une aventure inédite du Capitaine Albator
© Kana

Derrière cette aventure, transparaît finalement des thèmes très actuels, celui d’une humanité incapable de réagir face à une menace imminente, que perçoivent seulement quelques rebelles, lanceurs d’alerte et marginaux. Le scénario, construit en trois chapitres, est servi par de superbes dessins, dans un style très cinématographique. Albator, personnage de manga, revit dans un style plus franco-belge, avec ces couleurs, son grand format, sa couverture cartonnée, preuve sans aucun doute que le personnage est devenu universel.

Retrouvez l'interview de Jérôme Alquié sur ZOO

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants