ZOO

Buck Danny

Buck Danny, le pilote qui vole au-dessus des nuages

Nom : Danny

Prénom : Buck

Yeux : bleus

Cheveux : blond

Signes distinctifs :
Toujours impeccablement coiffé malgré deux mèches baladeuses à ses débuts. Il n’en gardera qu’une.

Buck Danny, l’éternel colonel qui ne vieillit pas

Comme beaucoup d’autres héros de l’après-guerre, Buck Danny n’a pas pris une ride depuis sa création en 1947 dans Les Japs attaquent. Le dessinateur Victor Hubinon lui a donné les traits de son employeur de l’époque, premier scénariste avant Jean-Michel Charlier, Georges Troisfontaines. C’est ce dernier qui aurait eu l’idée du personnage mais ne signera qu’une dizaine de planches.

Danny, le héros qui vit la grande Histoire

Charlier avait fait une première ébauche de Buck Danny dans Tarawa atoll sanglant sous les traits d’un journaliste flanqué d’un confrère qui ressemble au futur Tuckson. Danny rencontrera très vite, dans le quatrième album de la série exactement , ses futurs complices et équipiers, Jerry Tumbler, le raisonnable, et Sonny Tuckson, le rigolo.

Accompagné de ses copains, Buck Danny a collé à l’Histoire, la grande et à certaines de ses guerres. Celle de Corée sera même le thème de deux albums censurés en France au début des années cinquante. La France, qui se battait en Indochine en 1954, avait envoyé un Corps Expéditionnaire dans le cadre de l’ONU en Corée aux côtés des forces américaines. Pas question pour les politiques de défendre la position américaine. Jean-Michel Charlier retiendra la leçon de l’interdiction de Ciel de Corée et Avions sans pilotes. Il en sera même touché.

Désormais Charlier transpose dans des pays imaginaires les aventures de Danny tout en les liant avec l’actualité du moment. Le célèbre pilote se retrouvera au cœur des conflits du Sud-Est asiatique dans Alerte en Malaisie ou plus tard Le Retour des Tigres Volants sans pour autant que Charlier traite d’un sujet brûlant comme la guerre du Vietnam. Danny partira donc dans les neiges proches du Tibet que la Chine a envahi, se battra contre des espions.

A la pointe de la technique et de l’information

Charlier et Hubinon étaient pilotes. Ils avaient travaillé pour la Sabena juste après la Libération. Le monde de l’aviation leur était donc familier. Il n’y aura pas d’erreurs dans les avions de Buck Danny. Charlier ira plus loin en dévoilant parfois des prototypes de l’Air Force encore secrets. Ce qui lui vaudra des questions agacées de services de renseignements puis des invitations officielles aux Etats-Unis sur les bases de l’Air Force.

Avec Buck Danny, Charlier et Hubinon se voulaient didactiques. On le voit parfaitement dans les cases qui décrivent le matériel dans les albums. Avec Prototype FX 13, on entre en 1961, dans le monde de la conquête de l’espace puis des jets stratosphériques avec X-15, album mythique de 1965. Deux maquettes que la génération de l’époque, lectrice abonné à Spirou et inconditionnels de Buck Danny, a monté avec passion pour faire voler au moins en jouet leur héros.

Jean-Michel Charlier puis Francis Bergèse et aujourd’hui Fred Zumbiehl, repreneur de la série avec Winis au dessin, ont continué dans cette voie réaliste et perfectionniste. Leurs lecteurs, dont certains ont eu leur vocation de pilote en lisant Buck Danny, sont impitoyables.

Des reprises dans la continuité

A la mort d’Hubinon en 1979 se pose la question de la reprise du dessin. Jean-Michel Charlier reste bien sûr aux commandes du scénario. Francis Bergèse, remarquable dessinateur de profils d’avion que ce soit pour les maquettes Heller, pour les Unes du Fana de l’Aviation ou pour la série Biggles, reprendra le flambeau.

Du tome 41 au 52 inclus, Francis Bergèse, pilote dans l’Aviation Légère de l’Armée de Terre, assure le dessin. A la mort de Jean-Michel Charlier, il récupère aussi le scénario de Danny. Seul Les Secrets de la Mer Noire, sera écrit par Jacques de Douhet. Même si la reprise sera un succès, Bergèse, avoue sa lassitude à la fin du 52e tome. Buck Danny demande de plus en plus d’efforts de documentation. Il décide d’arrêter la série qu’il n’a « plus plaisir à dessiner ».

Commence alors l’histoire de la reprise de la reprise. Philippe Charlier, fils de Jean-Michel, connaît bien le sujet et mène le projet en accord avec Michelle Hubinon, fille de Victor. Après un break de quatre ans, Fred Zumbiehl, ancien pilote de l’aéronavale et scénariste de séries aéronautiques, est choisi pour le scénario du tome 53, Cobra Noir avec Winis au dessin. Buck Danny est immortel.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants