ZOO

La coccinelle de Gotlib est orpheline

Pour une fois, Gotlib ne nous aura pas fait rire : il est mort hier à l’âge de 82 ans, rendant ses lecteurs aussi souriants que son célèbre Gai Luron.

Le créateur de Nanar et Jujube, série pour enfants où naîtra Gai Luron, de Hamster Jovial, le chef scout toujours plus naïf que ses louveteaux et Superdupont, le justicier français à béret, mèche de Superman et charentaises, a une place particulière dans le panthéon du neuvième art. Des Dingodossiers avec Goscinny à la création du mensuel Fluide Glacial en passant par le cinéma où il co-scénarise le premier long-métrage où jouera Coluche, Gotlib a su mériter le titre de « deconum rex » (roi de la déconnade).

Ce titre, qui ornait une statue le représentant en peintre habité qui en fait trop, couronne ironiquement mais avec justesse son œuvre, qui lui survivra. Avant qu’il ne s’éteigne, Gotlib avait transmis son Gai Luron à Fabcaro et Pixel Vengeur, mais aussi son humour décapant, absurde et loufoque à plusieurs générations d’auteurs.

Hommage de François Boucq à Gotlib

Hommage de François Boucq à Gotlib

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants