ZOO

Super automne pour La Gouttière

Cette année, les Éditions de la Gouttière fêtent leurs 10 ans d’existence. Au bout d’une rentrée littéraire tonitruante, elles vous donnent rendez-vous au festival Quai des Bulles de Saint-Malo. Faisons le point sur deux titres symboles du début et de la fin de leur décennie consacrée à la BD jeunesse.

La Fin des Supers ?

Au début des Éditions de la Gouttière, le petit Indien Anuki naissait sous la plume de Frédéric Maupomé, illustré par Stéphane Sénégas. Avec le dessinateur Dawid, autre auteur maison, le scénariste créera Supers, référence du catalogue avec plus de 20 000 exemplaires et une édition US pour le premier tome.

Pour ses 10 ans, l’éditeur verra cette belle série se conclure. Frédéric Maupomé et Dawid seront présents au festival Quai des Bulles pour vous faire découvrir leur cinquième et dernier tome. Maupomé apporte une conclusion fine à l’histoire de ces trois enfants extraterrestres laissés sur Terre par leurs parents. Ses résolutions de récit s’avèrent parfaitement inattendues et dépourvues de manichéisme. Comme elles sont menées tambour battant, autant dire qu’aucun lecteur ne pourra se sentir floué.

Frédéric Maupomé sait aisément parler de sujets très sérieux aux enfants : avec Supers, il évoque la torture, le stress post-traumatique ou la confiance à accorder aux adultes, sans que jamais ce ne soit inadapté à leur âge. La tension de l’histoire est clairement traduite en dessins par Dawid. On notera notamment un découpage beaucoup plus nerveux, qui transmet bien la façon dont les événements se télescopent. Au-delà de cette accélération, on retrouve dans le dessin toute la solidité des précédents albums. Il y a une constance dans l’application du dessinateur, qui fait de cette série une des références du moment en bande dessinée jeunesse.

Étonnant Dav

Cette rentrée est aussi l’occasion pour l’éditeur amiénois de présenter un nouvel artiste dans son écurie. S’ils ont su faire rayonner de nombreux talents au fil de cette décade, comme Léa Mazé ou Stéphane Sénégas, La Gouttière accueille désormais des noms plus établis. Après Renaud Dillies, c’est au tour de « Dav le dessineux » d’être publié dans leur joli format à l’italienne.

Longtemps étendard du Gottferdom Studio dans le Lanfeust Mag, Dav a choisi ce « petit » éditeur pour sa nouvelle série : Sous les arbres. Son premier tome s’attache à un monsieur blaireau taciturne et grognon qui se prépare à l’hiver, comme ses voisins. Un événement qui va demander pas mal de solidarité... bien plus que ce qu’il escomptait !


Avec un héros aussi agaçant qu’attachant, cet album est une belle occasion d’ouvrir les consciences des enfants de maternelle à la différence banale. De les amener à comprendre que derrière certaines façades abruptes, il peut y avoir de la bienveillance. Le dessin aux accents très cartoon de Dav fait des merveilles pour accompagner un tel personnage, au point de se placer un cran au-delà de ses productions habituelles. Son travail de la couleur, notamment dans le traitement des décors, apporte une atmosphère unique à cette histoire. De bout en bout de l’album, nous ressentons de la chaleur et de la sincérité.

Si vous êtes présents à Quai des Bulles, ce sera l’occasion de découvrir ces artistes et d’autres encore sur le stand de La Gouttière, sur lequel vous trouverez aussi la plupart des titres de son catalogue. Car c’est aussi cela, dix ans de Gouttière : la défense de leurs albums sur le long terme. Et c’est bien là le rôle d’un éditeur que de faire vendre pendant longtemps les albums qu’il a contribué à créer.

Article publié dans le magazine Zoo n°73 (Septembre-Octobre)

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants