ZOO

Au programme du 48ème festival d'Angoulême

(Re)découvrez 14 albums de la sélection officielle du Festival !


La Fange de Pat Grant

Ici même, 200 p., 28 €

La Fange

Pat Grant

En Australie dans un nauséabond futur proche, des hordes convergent en véhicules à pédales vers Falter-City. Dans cette ville-champignon insalubre, il est possible avec de la chance de faire fortune dans la journée. Deux frères assez dissemblables vont s’y essayer, mais il vaut mieux être averti, car les fortunés ont plus de chances d’y perdre leur patrimoine dans les multiples arnaques qui y prospèrent. Dans cette fable, Pat Grant traite avec originalité du thème de la spéculation. Peu ragoûtant, mais efficace !

Jean-Philippe Renoux


La mécanique du sage

Gabrielle Piquet

Jeune rentier dans l’Écosse des années 30, Charles Hamilton a de quoi se réjouir et pourtant, il traîne un spleen carabiné, une sensation de vide angoissante. Heureusement, trois choses le sauvent : son humour très british, sa jeune fille dont il s’occupe seul, et sa volonté de s’en sortir par l’introspection. Servi par un dessin aussi délicat que le scénario et les dialogues, La Mécanique du Sage est un récit tout en dentelle qui, malgré une atmosphère mélancolique, donne furieusement le sourire. Une belle réussite.

Thierry Lemaire


Sapiens, T. 1, La naissance de l'humanité

Yuval Noah Harari
Daniel Vandermeulen
Daniel Casanave

Pas facile d’adapter en bande dessinée le pavé best-seller de l’historien Yuval Noah Harari qui se propose, tout simplement, de raconter l’histoire de l’humanité. Daniel Vandermeulen et Daniel Casanave relèvent le défi en reprenant une recette qui a déjà fait ses preuves, celle de « La Petite Bédéthèque des savoirs ». Le résultat est clair, facile à lire, éclairant. Les grands jalons du développement humain au néolithique n’auront plus de secrets pour vous. Une manière très ludique de lire un manuel d’histoire.

Thierry Lemaire


Le dernier Atlas, T. 2

Fred Blanchard
Gwenn de Bonneval
Hervé Tanquerelle
Fabien Vehlmann

Associer autant d’auteurs de talent autour d’un projet est parfois dangereux pour celui-ci, tant le lecteur s’y projette avec un haut niveau d’attente. Dans le cas de cette trilogie, le résultat est à la hauteur des enjeux et on ne peut que recommander de se plonger dans sa lecture. Cette uchronie qui mêle guerre d’Algérie, robots géants, gangsters et phénomènes surnaturels, navigue avec brio entre thriller et science-fiction. Du design à l’écriture des personnages, tout est traité avec profondeur et générosité. Une œuvre singulière.

Yannick Lejeune


Sengo, T. 3, Familles

Sansuke Yamada

Dans le champ de ruine du Tokyo de l’immédiat après-guerre, Kawashima et son ancien subalterne Kadomatsu tentent de survivre au milieu de ce chaos. Les deux ex-militaires doivent faire face aux difficultés de la vie quotidienne, mais aussi composer avec les souvenirs terribles de ces années au front qui les hantent. Il y a du Tardi dans cette chronique douce-amère d’un Japon déliquescent. L’arrogance de l’Empire du soleil levant et l’aveuglement des Japonais sont passés à la moulinette avec lucidité.

Thierry Lemaire


L’accident de chasse

David L. Carlson
Landis Blair

Réalisé dans un style aux hachures charbonneuses et presque maniaques, quelque part entre Robert Crumb et Emil Ferris, et cultivant entre ces deux géants sa propre singularité, L’Accident de chasse est un pavé aussi intimidant avant ouverture, qu’enthousiasmant une fois la lecture entamée. Il y est question de la relation père-fils, de l’exigence de la vérité, de la nécessité du mensonge, de l’illumination que peut apporter la littérature, et, par-dessus tout, de la rédemption.

Jérôme Briot


Pico Bogue, T. 12 Inséparables

Dominique Roques
Alexis Dormal

Pico et sa petite sœur malicieuse, Ana Ana, reviennent égayer nos vies dans ce douzième tome de leurs aventures. On les retrouve, toujours aussi insouciants et brillants, aux côtés de leurs parents et amis. Ils dissèquent la langue française, s’en donnent à cœur joie sur la banquette arrière de la bagnole et le canapé du salon familial. Avec Pico Bogue, la philo s’invite au détour de chaque page pour mieux nous surprendre. Dans les yeux de ces deux mômes, c’est toute l’humanité que donnent à voir la scénariste Dominique Roques et son dessinateur de fils, Alexis Dormal.

Pierre Fontanier


Black-out

Loo Hui Phang
Hugues Micol

En racontant la vie de Maximus Wyld, acteur belle gueule à la peau basanée, Black- out décrit l’envers du décor du cinéma hollywoodien : l’exploitation des hommes et des femmes, le mensonge et, surtout, la ségrégation. Cette œuvre en noir et blanc est aussi superbe graphiquement qu’impres sionnante par sa taille (200 pages). Les couleurs de peau ne se distinguent plus, comme pour rappeler que les différences n’existent finalement qu’aux yeux des censeurs qui voulaient les cacher. Blackout se traduisant par « obscurité totale » ou « silence im posé » rend hommage à ces acteurs de couleur totalement (et souvent volontairement) écartés des lumières de la gloire. Une BD qui fait prendre conscience du chemin parcouru et de celui restant encore à parcourir…

Frédéric Ruiz


Invisible Kingdom, T. 1

G. Willow Wilson
Christian Ward

Grix, le capitaine d’une navette de fret qui travaille pour les entreprises Lux, et Vess, une jeune novice très pieuse ayant tout juste rejoint l’ordre de la Renonciation, découvrent que leurs « patrons », même s’ils s’affichent publiquement comme ennemis jurés, se sont associés pour détourner des fonds à leurs profits. Pour les empêcher de révéler ce secret jalousement gardé, on lance à la poursuite de Grix et Vess des mercenaires lourdement armés… G. Willow Wilson et Christian Ward livrent ici un récit haletant bourré de rebondissements, servi par un graphisme extrêmement vif et saturé qui dynamise ce thriller spatial ! Un album détonant!

Frédéric Grivaud


Beaume du Tigre

Lucie Quéméner

Pour parler d’un bon album de bande dessinée, faut-il nécessairement un bon dessin ? La réponse est non, sans faire offense à l’autrice de ce titre. Cette jeune artiste livre ici un récit captivant qui emporte son lecteur de la première à la dernière page. Son dessin n’est pas encore mûr ? Peu importe, elle a compris l’essentiel : comment bien raconter une histoire. Celle de trois sœurs d’origine chinoise qui tentent de prendre leur indépendance d’un grand-père tyrannique. Un regard différent sur l’acculturation des immigrés asiatiques empli de sagesse.

Yaneck Chareyre


Paul à la Maison, T. 9

Michel Rabagliati

Un nouveau tome de la série Paul est toujours une expérience intime. C’est en toute sincérité que Michel Rabagliati nourrit les aventures de son double. Chaque titre est une rencontre entre lui, le lecteur et leurs expériences respectives. Paul à la maison ne fait pas exception. Oui, on peut ne pas avoir 50 ans, ne pas avoir sa mère en fin de vie, une enfant jeune adulte et une vie de divorcé pour entrer en empathie avec Paul et son auteur. Il suffit de se laisser prendre par la simplicité du trait et par son universalité qui touche l’humain en nous, et de retrouver Paul dans une nouvelle tranche de vie.

Yaneck Chareyre


Pendant ce temps

Pelle Forshed

Dans un quartier pavillonnaire tranquille non loin de Stockholm, un homme qui achevait la rénovation de sa maison disparaît sans laisser de traces. Outre sa famille plongée dans le désarroi, la communauté de ce petit lotissement se retrouve ébranlée par ce drame… jusqu’à fissurer le calme apparent de ces vies tranquilles. Un livre choral monté comme un puzzle cynique, dont le dessin simple nous plonge dans le quotidien d’une banlieue banale, mais dont l’ultra réalisme glisse lentement vers le chaos. Initialement cachées par une atmosphère de plomb, les questions existentielles explosent!

Hélène Beney


Tanz!

Maurane Mazars

Berlin 1957. Uli, 19 ans, étudie à la Folkwang, la prestigieuse université des arts. Pourtant réputés, les cours de danse déçoivent le danseur qui rêve de comédies musicales ! Le jeune juif homosexuel voit dans la danse un exutoire salutaire et décide de tenter sa chance à Broadway. Il y trouve tout ce qu’il a toujours voulu… et apprend à composer avec la réalité pour trouver enfin sa voie. Ce récit aquarellé balaye avec brio de nombreux sujets de société : homosexualité, xénophobie, appropriation culturelle, division dans l’art. Une ode à la danse et à la vie, véritable injonction à l’exaltation des corps!



Hélène Beney


Une année exemplaire

Lisa Mandel

Adieu alcool et cigarette, vive la vie saine pendant un an ! Une bonne résolution que Lisa Mandel partage chaque jour en BD sur les réseaux sociaux. Et le rythme d’une planche par jour est compliqué à tenir, surtout cette année… Mais avec son humour et sa dérision, cette aventure devient incroyable et conduit Lisa à s’autoéditer. C’est un succès (mérité). Cerise sur le pancake : elle décide de mettre à profit ses nouvelles connaissances en créant, avec d’autres auteurs, une maison d’autoédition en crowfunding. Re-succès. Au final, Lisa Mandel n’a pas fait beaucoup de sport, mais elle a rendu cette année « exemplaire »!

Hélène Beney


Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants