ZOO

Dossier Genki : La collection de manga qui fait du bien

Une maison d’édition doit-elle évoluer ? C’est ce que se sont demandé les responsables de Nobi Nobi, éditeur manga connu pour son orientation jeunesse. Et la question a fait naître une réponse : la collection Genki. Rencontre avec Pierre-Alain Dufour, coéditeur de Nobi Nobi, qui nous présente cette nouvelle collection.

« Nos lecteurs ont grandi, en plus de dix ans d’existence. Nous voulions pouvoir continuer à leur parler. » Publier pour la jeunesse a un avantage, le public se renouvelle sans cesse. Les jeunes lecteurs découvrent souvent le catalogue dans son intégralité comme s’il venait de sortir. Mais comment s’adresser à ces lecteurs qui grandissent et qui sont attachés à l’esprit de la maison d’édition ?

Genki se lance donc avec trois premiers titres : Horimiya de Hero, Blissful Land d’Ichimon Izumi et Heterogenia Linguistico – Étude linguistique des espèces fantastiques de Soruto Seno. De la romance, de l’historique et de la fantasy. « Nous avons voulu que les 6 premières séries Genki représentent toute sa diversité. Cette première année reflètera précisément ce que nous voulons pour la collection. Des titres apaisants et originaux qui toucheront autant un public adolescent qu’adulte. »

Blissful land, Tome 1

Blissful land, Tome 1 © Ichimon Izumi / Kodansha Ltd.

Entre médecine tibétaine et créatures monstrueuses

Nous ne reparlerons pas ici d’Horimiya, déjà chroniqué dans le n°1 de ZOO MANGA, nous nous focaliserons uniquement sur les deux autres titres. Blissful Land qui nous fait suivre un jeune médecin dans la campagne tibétaine du XIXe siècle, engagé avec passion pour le bien-être de ses voisins.

Heterogenia Linguistico propose un concept plus audacieux : la découverte des pratiques linguistiques et sociales de peuples comme des loups-garous ou des hommes-lézards.

Blissful Land s’adresse directement aux fans d’une certaine série de Kaoru Mori : « On n’écarte clairement pas la référence à Bride Stories. Il y a un esprit commun. D’ailleurs, Bride Stories aurait pu être un titre Genki. Ici, on découvre une autre culture, mais surtout, on part sur une série en 5 tomes plus concentrée dans son propos, donc. »
Pour la seconde série, l’éditeur a une présentation assez efficace à proposer : « C’est simple, c’est Rendez-vous en terre inconnue version fantasy. Le héros passe de peuple en peuple entre appréhension de la rencontre et tristesse de la séparation. »
De la culture, des voyages et, surtout, beaucoup de rencontres humaines. C’est ce dernier point qui incarne sans doute le mieux les trois premiers titres de la collection Genki chez Nobi Nobi. Des échanges surprenants, enrichissants et qui donnent envie d’aller vers l’autre. Des principes bienvenus dans un présent nettement plus anxiogène.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants