ZOO

Disparition de Michel Pinçon

Ancien directeur de recherche au CNRS, le sociologue Michel Pinçon est mort aujourd’hui à l’âge de 86 ans.

Michel Pinçon a mené un travail de longue haleine sur les mécanismes de domination en œuvre dans la haute bourgeoisie. Il a été le co-auteur (avec son épouse Monique Pinçon Charlot) d’une vingtaine d’ouvrages académiques à l’instar de l’essai phare Les Ghettos du gotha mais aussi de quatre bandes dessinées documentaires (parue récemment Les riches au tribunal aux éditions Delcourt, illustrations d’Etienne Lécroart).

En 2013, il publiait chez Dargaud : Riche, pourquoi pas toi ? Sur un ton humoristique, l’illustratrice Marion Montaigne représentait Michel Pinçon et sa femme en conseillers d’un homme voulant devenir riche. Introduction au travail du couple Pinçon, la bande dessinée réussissait le pari de vulgariser sans condescendance et avec humour des concepts sociologiques exigeants.

Riche, pourquoi pas toi ?

Riche, pourquoi pas toi ?
© Dargaud, 2012

Volontiers critique à l’égard du gouvernement, ce que lui ont reproché ses détracteurs, Michel Pinçon n’a jamais transigé sur la qualité scientifique de ses travaux comme en témoigne l’ouvrage Le Président des ultrariches (La Découverte, 2019). Sur Twitter, la mort du sociologue a suscité, plusieurs réactions de responsables politiques de gauche. « Je rends hommage à ce compagnon de route, grand sociologue, qui n’a eu de cesse, avec Monique, de décrypter les rapports de domination sous toutes ses formes », a commenté Fabien Roussel, député du Nord et secrétaire national du Parti communiste français.

Le monde académique perd aujourd’hui un sociologue majeur.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants