ZOO

La planche de la semaine : Inspecteur Bayard, Olivier Schwartz, Bayard, 1989

La planche de la semaine : Inspecteur Bayard, Olivier Schwartz, Bayard, 1989

Chaque vendredi, c'est une planche qui s'offre à vous ! Elle est issue de l'immense collection de la Cité de la bande dessinée et de l'image d'Angoulême qui propose jusqu'en août 2026 une exposition fascinante et sans cesse renouvelée : Trésors des Collections. Découvrez la planche #4 extraite des Enquêtes de l'inspecteur Bayard d'Olivier Schwartz publiée en 1993 par les éditions Bayard.

Le mot du commissaire de l'exposition, Jean-Pierre Mercier

Né en 1963, Olivier Schwartz débute vingt ans plus tard en amateur dans le fanzine PLGPPUR, où les pages qu’il publie manifestent d’emblée sa fascination pour l’esthétique de l’école dite « de Marcinelle », du nom de la bourgade où est située la rédaction de l’hebdomadaire Spirou. Sous l’influence manifeste d’Yves Chaland, qui reprend alors avec succès les styles combinés de Jijé, Franquin et Will, Olivier Schwartz publie ses premières pages professionnelles dans la revue Mikado, éditée par les éditions Milan.

Il est repéré par la maison concurrente Bayard, qui lui propose d’animer un personnage d’enquêteur, l’inspecteur Bayard, rapidement plébiscité par les jeunes lecteurs de la revue. Le scénariste Jean-Louis Fonteneau élabore des scénarios policiers astucieux, qui contiennent tous les éléments permettant aux lecteurs de résoudre eux-même les énigmes proposées. Démarrée au début des années 1990, la série se termine en 2010 et compte 18 tomes et deux hors-séries.

Notre planche de cette semaine provient de l’épisode « Alerte aux requins », paru dans le n° 260 d’Astrapi et repris dans le recueil Pas de vacances pour l’inspecteur Bayard (1993). Elle est remarquable par le caractère dynamique du découpage, accentué, case après case, par la diversité des angles de vue et la profusion des lignes indiquant la vitesse des mécaniques et des corps.

La suite de la carrière de Schwartz peut se lire comme un retour aux sources puisque, sur scénario de Yann, il va dessiner successivement, Le Groom vert-de-gris (2009) et le diptyque Gringos Locos qui narrent pour l’un les débuts de Spirou comme groom pendant la Seconde Guerre mondiale et pour l’autre le voyage que Jijé, sa famille et les jeunes Franquin et Morris entreprirent aux États-Unis en 1948. Il a depuis animé d’autres histoires de Spirou et travaillé sur la série Atomic Agency, toujours avec Yann.

Le mot du chroniqueur de ZOO, par Frédéric Grivaud

Au cœur de l’actualité, avec la reprise de la série Spirou, au côté du duo de scénaristes Sophie Guerrive et Benjamin Abitan, Olivier Schwartz n’en est pourtant qu’à ses débuts sur cette magnifique planche de l’Inspecteur Bayard où l’on a déjà l’essentiel de son art. Une alternance entre lignes fines, traits gras tout en souplesse et ce charme faussement désuet, hérité du trait Atom de l’école de Marcinelle.

L’un des intérêts majeurs de cette série ou l’artiste, c’est qu’elle propose, dans les premiers temps, des intrigues à énigmes extrêmement courtes, de trois pages en moyenne (avec une page supplémentaire à la fin de l’album avec la solution). Cela pousse les auteurs à aller à l’essentiel, tout en glissant des indices dans les coins de cases pour guider les jeunes lecteurs/apprentis détectives afin qu’ils puissent élucider l’affaire par eux-mêmes. Le dessin doit donc être précis et fluide, et cette planche en est un très bon exemple. On a les informations qu’il faut, le lieu, le problème posé (dans les dialogues, l’inspecteur apprend qu’on vient d’apercevoir un requin près de la plage), le tout très habilement mis en scène, avec le petit rebondissement dramatique en fin de planche qui donne envie de vite lire la suite.

Mais déjà, on sait qu’il faut guetter les détails, et c’est un vrai plaisir d’observer cette foule de vacanciers courir en essayant de déceler l’élément potentiel qui pourra servir ensuite, qu’il s’agisse d’une bouée, d’un mystérieux surfeur, de n’importe quelle petite piste…

La planche de la semaine : Inspecteur Bayard, Olivier Schwartz, Bayard, 1989

PlancheCIBDI

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants