ZOO

Une brève histoire du temps

Auteur(s) :
Isabel Greenberg

Quelque part sur la banquise, un homme et une femme s’aiment. Lui vient du pôle Nord, elle du pôle Sud. Mais leurs corps se repoussent, ils ne peuvent se toucher. Alors ils se racontent des histoires au coin du feu, l’un en face de l’autre. Des contes imbriqués dans d’autres contes. L’Encyclopédie des débuts de la Terre nous raconte comment était le monde d’avant. Quand les dieux marchaient à nos côtés. Quand la magie était partout.

Mythes, légendes et poupées russes.

L’Encyclopédie des débuts de la Terre est votre premier album, qu’est ce qui vous a décidée à devenir auteure de BD ?

Isabelle Greenberg : J’ai étudié l’illustration, mais j’ai toujours aimé écrire. Mélanger ces deux passions s’est donc vite imposé à mes yeux. En Angleterre, je lisais Astérix et Tintin quand j’étais plus jeune mais je ne pensais pas que je pourrais faire de la BD. Je croyais que je n’étais pas une assez bonne dessinatrice pour faire du dessin réaliste. Puis un jour j’ai découvert Marjane Satrapi et David B. et je suis vite tombée sous le charme de ce type de dessin, en découvrant que je n’étais pas obligée de dessiner de manière réaliste pour faire de la BD . C’est un véritable honneur d’être publiée en français : mes BD favorites sont françaises !


Comment vous est venue l’idée de L’Encyclopédie des débuts de la Terre ?

C’est une version imaginaire des récits d’origines du monde que nous connaissons. Je crois que la première chose qui me soit venue à l’esprit était le Dieu-Oiseau, Homme-Aigle et ses enfants les Corbeaux, Gamin et Gamine. Je voulais d’ailleurs appeler la suite Birdman (le nom du Dieu-Oiseau en version originale N.D.L.R.), mais avec la sortie du film du même nom, ça n’est plus possible.

La première histoire qui me soit venue, c’est L’Amour par climat très froid, qui ouvre l’album, mais je ne me souviens plus exactement comment elle m’est tombée dessus ! C’est l’histoire classique de deux amoureux retenus chacun de leur côté, amenée une étape plus loin. Je l’avais écrite pour un concours pour remporter le contrat d’édition qui m’a permit de faire publier ce premier album !

Quelles sont les sources mythologiques qui vous ont le plus inspirée pour cet album ?

À la base, j’étais surtout intéressée par la mythologie grecque, principalement L’Illiade et L’Odyssée. Mais pour L’Encyclopédie, j’ai commencé par écrire plusieurs histoires basées sur l’Ancien Testament. Puis en faisant des recherches sur différents folklores et mythes, je me suis rendu compte que beaucoup d’histoires des origines se croisaient...


Beaucoup de passages de l’Ancien Testament ont des thèmes proches d’autres mythes, d’histoires de fées, du petit peuple, ou d’origine du monde. J’aime ces histoires parce qu’elles sont très humaines, peu importe de quelle culture elles proviennent, elles ont une portée universelle. C’est ce qui me fascine : que différentes cultures aient inventé la même histoire.

Comment avez-vous fait votre choix ?

Je me suis inspirée des histoires qui me plaisaient, celles qui s’intégreraient le mieux dans la narration, bref celles qui me permettaient d’écrire ces histoires au mieux ! Souvent je faisais des recherches et je me disais simplement « cette histoire est incroyable, je veux m’en servir ! »

Les mythes et légendes des Indiens d’Amérique ont-elles été une source d’inspiration particulière ?

Oui, elles m’ont notamment inspiré le Dieu-Oiseau ! Je ne me suis pas inspirée directement de ces mythes pour écrire mes histoires, mais je me suis par contre beaucoup inspirée de la manière dont ils sont racontés. L’histoire du conteur surtout, qui en imbrique plusieurs autres, a été très inspirée par ces récits. C’est aussi une forme d'histoire que j’aime beaucoup comme de petites poupées russes !

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants