ZOO

Les Légendes ne s’arrêtent jamais…

Saverio Tenuta avait impressionné avec son épopée japonaise de La Légende des Nuées Ecarlates. S’alliant à Bruno Letizia pour le scénario et confiant le dessin à Carita Lupattelli, il revient dans son univers médiéval fantastique pour y réunir les Kamis nommés Izunas. De passage en France, Saverio Tenuta et Carita Lupattelli racontent comment est né ce spin-off... Qui n’est qu’un début.

Danse avec les Kamis

D’où est parti ce deuxième cycle, centré sur les esprits que sont les Izunas ?


Saverio Tenuta : Nous voulions étendre l’univers de La Légende des Nuées Ecarlates et les Izunas fascinaient beaucoup le public, notamment féminin. On donc créé ce spin-off centré sur ces esprits et je me suis dit que de le confier à une dessinatrice serait une bonne idée.

Pour Izunas, il fallait que les personnages aient une présence singulière et forte, avec un peu de folie, un peu comme dans une œuvre de Miyazaki. Je voulais aussi une main plus féminine, d’où le choix de ne plus assurer le dessin moi-même. Surtout qu’il y a un deuxième spin-off en cours de création, centré sur Fudo [l’antagoniste N.D.L.R.] dont j’assure le dessin. Je voulais tester la collaboration sur cet univers !

À la base, une autre dessinatrice devait prendre en charge ce cycle et Carita ne devait s’occuper que des couleurs. Mais durant les essais, Carita redessinait beaucoup de choses en faisant les couleurs. Comme l’autre dessinatrice n’était pas très présente, Carita est devenue à la fois dessinatrice et coloriste !

Comment avez-vous travaillé la cohérence avec la première série ?

Saverio Tenuta : Au fouet ! J’ai beaucoup fouetté Carita. [Rires] Plus sérieusement, Carita avait déjà été mon assistante sur le dernier tome de La Légende des Nuées Ecarlates, ce qui était une bonne formation et introduction à l’univers.

Quand j’écrivais la fin de La Légende des Nuées Ecarlates, plein d’idées me venaient à chaque page ! Je ne pouvais pas les mettre dans le récit : ce serait parti dans tous les sens. Donc j’ai créé deux spin-off séparés. Ça permet à la fois au public de retrouver un univers qu’il aime, à la série de vivre encore, quoique différemment et à l’éditeur de ne pas prendre un risque trop important à la publication. On a choisit de faire Izunas en deux volumes pour que ça n’altère en rien la série mère si ça ne marche pas.

Il y a un changement radical de narration entre La Légende des Nuées Ecarlates et Izunas

Saverio Tenuta : La Légende des Nuées Ecarlates est une série épique centrée autour de Raïdo, qui a beaucoup de difficultés à exprimer ses sensations et ses émotions. La voix off fait parfois office de didascalies qui expriment l’état intérieur du personnage, un flux de pensées noires et pesantes. Avec Izunas, on est moins dans le récit épique que dans la fable, donc d’une part les flux de pensées sont moins importants et d’autre part, la voix off me plaisait moins. J’ai donc limité sa place au maximum.

Si j’ai créé le synopsis, c’est Bruno Letizia qui a vraiment écrit les dialogues, notamment pour les loups. On a tout écrit à quatre mains. Même si j’ai toujours le dernier mot !


Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants