ZOO

Patrick Sobral, père comblé des Légendaires

Auteur(s) :
Patrick Sobral

Date : 01/02/2014

Patrick Sobral n’aurait jamais pensé connaître un jour un tel succès grâce à la bande dessinée jeunesse, et pourtant sa passion pour le manga et son univers bien marqué en ont conquis plus d’un ! Le créateur des Légendaires revient sur ses débuts et la naissance de son univers foisonnant.

Le succès et des défis

Comment êtes-vous arrivé à la BD ?

Patrick Sobral : La BD j’en fais depuis que je suis môme. Ce n’est pas une passion récente même si c’est mon travail depuis seulement 10 ans. Lorsque j’ai commencé à démarcher les éditeurs, mes projets étaient très éloignés de l’univers des Légendaires et de la BD jeunesse en général. C’était beaucoup plus sombre et violent, même assez trash. Personne n’a voulu de ces projets à l’époque donc je me suis tourné vers le secteur jeunesse.

Extrait du tome 14 des Légendaires, page 5

Le premier projet que j’ai présenté aux éditeurs, je l’avais un peu fait à la va vite : c’était les dix premières planches des Légendaires. Je ne pensais vraiment pas être fait pour la BD jeunesse, il s’est avéré que ça a marché et j’y prends maintenant beaucoup de plaisir maisje ne l’aurais pas cru il y a 10 ans !

Comment sont nés les personnages ?

Comme j’ai fait ça très rapidement, je n’ai pas eu de grande phase de réflexion sur ce qu’il me fallait comme personnages ou leur nombre. Ce qui m’importait c’était d’avoir des personnages très différents les uns des autres, d’où la magicienne, l’Elfe, l’enfant-lion et l’humain. Je trouvais plus intéressant de créer un groupe très disparate, issu de différents environnements mais qui serait uni par une cause.

Extrait du tome 17 des Légendaires

À partir du neuvième tome, j’ai commencé à aborder l’évolution des personnages car je souhaitais faire évoluer la série elle-même. En me disant qu’il ne fallait pas que j’aille trop loin dans mes histoires pour que cela reste abordable pour de jeunes enfants, je m’étais enfermé dans les mêmes trames scénaristiques. Quand j’ai abordé le neuvième tome, je me suis dit que si je voulais retrouver l’excitation et de la création,je devais donner un grand coup de pied dans la fourmilière.

Extrait du tome 4 des Légendaires Origines

D’un seul coup, j’ai donné à la série un ton beaucoup plus sombre et dramatique en passant même par la mort de personnages principaux. Cela a forcément fait évoluer ceux qui ont survécu et ça n’a pas forcément plu à tout le monde mais je sais que j’ai pris la bonne décision. Maintenant je me fixe comme challenge de toujours surprendre les lecteurs.

Vous avez une communauté de fans très active, comment expliquez-vous cet engouement ?

Je l’alimente à travers le site web que j’ai créé quasiment dès la sortie du premier tome. J’ai créé un contact permanent avec les fans via la rubrique du Livre d’or où je réponds aux questions. Toutes les semaines, je fournis également des previews, des news et de l’actualité concernant l’univers des Légendaires. Ça permet d’alimenter en permanence leur passion pour la série et de les faire patienter entre chaque tome.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants