ZOO

Confidences à Allah

couverture de l'album Confidences à Allah

Éditeur : Futuropolis

Scénario : Saphia Azzedine, Eddy SimonDessin : Marie Avril

Genres : Récit de vie

Public : À partir de 16 ans

Prix : 18.00€

ma collection
ma wishlist

La critique ZOO

Note ZOO 5.0

Scénario

5.0

Dessin

5.0

Jbara, jeune bergère du Maghreb, refuse la vie soumise que son père veut lui imposer. Elle trouve du réconfort dans les corps des hommes de passage. Enceinte, elle est bannie. Elle part et se prostitue. C’est dans ses monologues avec Allah qu’elle se construit. Un récit aussi renversant que sa mise en image.

On ne démarre pas tous avec les mêmes chances. Jbara, petite bergère des montagnes du Maghreb, subit la bêtise de son père. Quand des bergers de passage traversent son village, la jeune fille leur prête son corps. Enceinte, elle est bannie de la maison et part. Jbara rêve d’émancipation mais son existence est abrupte, compliquée. La jeune musulmane trouve du réconfort en se confiant à Allah.

Cette adaptation BD par Eddy Simon tombe à point nommé. Après l’attentat du 7 janvier, il est essentiel de garder les yeux ouverts. Ne pas sombrer dans l’amalgame. Non, tous les musulmans ne sont pas des terroristes. Oui, certains ont une philosophie de vie à mille lieues du jihad et de la violence. Ici la tolérance, l’ouverture d’esprit et la remise en question prennent le dessus.

Quel dessin de choix pour adapter le premier roman de Saphia Azzeddine ! Le trait en beauté et les couleurs fiévreuses de Marie Avril donnent du sens à ce monologue. Le graphisme traduit avec intensité l’itinéraire d’une jeune musulmane. Cet album est à la fois très sensuel et plein de sagesse, ce qui est loin d’être incompatible…

Lire cette bande dessinée, d’autant plus par les temps qui courent, revêt beaucoup de sens. Chacun peut trouver un peu de soi. Un bout de sa vie, de ses doutes, de ses questionnements et de ses combats. Les confidences de Jbara à Allah sont sincères, sans arrière-pensées. Brutes mais pleines de finesse. Et bien vivantes. À l’image de l’héroïne et de cet album plein de bonnes vibrations.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants

Commentaires et critiques (1)

note de la critique de L'historien

Après une adaptation théâtrale au Festival d’Avignon en 2008, le roman à succès de la franco-marocaine Saphia Azzeddine, "Confidences à Allah", fait l’objet d’une seconde adaptation, cette fois en bande dessinée.

Eddy Simon adapte le texte crû et sans concessions de l'auteure. Tout y passe: ses tourments, sa perte de foi, son impuissance face au monde, sa colère autant que son amour d’Allah, celui qui l’a mise sur cette terre. C'est beau.

Posté le 13/06/2015 à 23h28