ZOO

Cinq Avril - T1 : L'héritier de Da Vinci (Mai 2022)

couverture de l'album L'héritier de Da Vinci

Série : Cinq AvrilTome : 1/1Éditeur : Dupuis

Scénario : Michel Bussi, Fred Duval, Noë Monin

Genres : Aventure, Historique

Prix : 12.50€

ma collection
mes souhaits
série

La critique ZOO

Note ZOO 4.0

Scénario

4.0

Dessin

4.0

Une BD d’aventures tout public prometteuse, riche en péripéties et joliment dessinée, dont on espère voir arriver bientôt la suite. Car on est ici dans le feuilleton, avec l’ombre de Léonard de Vinci en prime.

On voit de plus en plus l’écrivain Michel Bussi dans le monde de la BD. Après l’adaptation de Nymphéas noirs, de Un avion sans elle et de N.E.O., voici son premier scénario, co-écrit avec Fred Duval, qui ne soit pas tiré d’une de ses œuvres.

Qui sont les parents de Cinq Avril ? Confié à sa naissance aux habitants du château du Clos-Lucé, il eut la chance dans ses jeunes années de bénéficier de l’enseignement de Léonard de Vinci en personne. Il a aussi appris l’art de manier l’épée avec un maître d’armes et sa fille, la pétillante Ariane (discret hommage aux 7 vies de l’Epervier ?). Mais le sinistre Cardinal Sordi sait que ce jeune homme est une menace potentielle (pour des raisons qui nous échappent) et il manque de peu de le capturer le jour de ses 18 ans. Cinq Avril a juste eu le temps de se voir confier une mission par une mystérieuse protectrice : aller en Bretagne, où son destin l’attend. S’ensuivent de nombreuses péripéties et autant de rebondissements (presque trop, attention à ne pas se perdre en route !), avec son lot de fausses pistes, dans la tradition du récit de cape et d’épée.

Cinq Avril T.1 - L'héritier de Da Vinci

Cinq Avril T.1 - L'héritier de Da Vinci
© Dupuis, 2022

Le dessin de Noë Monin porte avec dynamisme le projet. Semi-réaliste, plein de mouvements, sympathique. Un soin est apporté au découpage, aux cadrages, au décor. Monin y a mis du sien, et on apprécie l’investissement. D’autant plus que Sedyas, qui a assuré la mise en couleur, a bien trouvé ses marques, comme il l’avait fait pour la série Campbell.

L’enfant qui sommeille en nous adhérera sans problème à cette histoire faite du bois dont on a souvent fait les héros à succès. D’autant plus que, malins, les auteurs y intègrent une réflexion toute contemporaine sur la manière dont s’est construite la France. La cause de la Bretagne est présentée de manière fort convaincante...

Mais cette série tout public prévue en 7 tomes saura-t-elle séduire aussi les enfants des années 2020 ? C’est tout le mal qu’on lui souhaite...

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez et critiquez

1200 caractères restants