ZOO

Soutenez les auteurs en colère

Les Etats généraux du Livre commencent cet après-midi à 14h à la maison de la Poésie. Pourquoi s’ouvrent-ils sous le hashtag #auteursencolère ? Parce que la situation des créateurs, déjà très précaire, s’avère alarmante depuis l’annonce de nombreuses réformes fiscales et sociales. Et les décideurs de ces changements seront les grands absents de ce rendez-vous...

Les #auteursencolère n’ont pas fini de l’être : s’ils ont gagné la bataille #PayeTonAuteur face au Salon du Livre de Paris, la guerre est loin d’être finie. Avec des revenus en baisse mais des cotisations en constante augmentation, les auteurs professionnels sont 41% à gagner moins que le SMIC alors qu’ils sont la source du marché du livre. Même si le terme « auteur » recouvre des réalités très variées, l’ensemble de la profession est touché de plein fouet par l’augmentation de la CSG, la retenue de l’impôt à la source ou encore la réforme des cotisations retraite.

Vidéo de la charte des auteurs jeunesse pour mettre en scène avec humour la "richesse" des auteurs

Organisés par le conseil permanent des Ecrivains, les Etats Généraux du Livre brosseront un tableau de l’avenir (sombre) qui s’annonce pour les créateurs mais proposera aussi des solutions lors de tables rondes dont le programme complet est disponible ici. Afin de saisir les enjeux des réformes et leur impact sur les auteurs, Samantha Bailly, présidente de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, a crée une BD avec Miya. Très simple et disponible gratuitement en ligne, elle permet de comprendre ce qu'implique le statut d'auteur et les changements qu'impliquent les réformes.

Lire la BD Auteur, un métier ?

Lire la BD "Auteur, un métier ?"

Si vous aimez la littérature, il y a urgence à soutenir ce secteur fragile : pour soutenir le combat des créateurs, vous pouvez signer la pétition Pas d’auteurs, pas de livres, dont le titre parle de lui-même...

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants