ZOO

L'industrie du comics a évité une implosion en 2020

Alors que les éditeurs et les magasins de comics craignaient que le Covid-19 ne soit une menace d'extinction, l'industrie s'est révélée plus résiliente que prévue.

En mars, lorsque le Covid-19 a frappé sérieusement l'industrie du comics, de nombreux détaillants et éditeurs craignaient que ce ne soit un événement apocalyptique pour la bande dessinée nord-américaine. Certains magasins ont fermé leurs portes en permanence.



le coronavirus a transformé la façon dont les boutiques font des affaires

Le coronavirus a transformé le fonctionnement des librairies spécialisées


Cependant, des mois après le redémarrage de l'industrie de la bande dessinée, de multiples signes démontrent que l’industrie du comics sort la tête de l’eau. Selon un communiqué du Diamond Comics Distributors (qui gère la majorité des expéditions de bandes dessinées sur le marché nord-américain) partagé par le Hollywood Reporter, le distributeur a « vu beaucoup de stabilisation dans les modèles de commande et, dans de nombreux cas, ces chiffres de référence ont dépassé nos attentes ». Le média américain rapporte qu'« en mars 2020, Diamond a expédié 5,9 millions de bandes dessinées, Septembre et octobre ont tous deux dépassé 7 millions d'exemplaires chacun ».


Le financement participatif comme bouée de sauvetage

Comme le révèle l’enquête du Hollywood Reporter : 2020 a également été une année au cours de laquelle le financement participatif est devenu encore plus important dans l'espace du comics. Forbidden Planet a levé 75 000 $ via une campagne lancée en avril. La chaîne de magasins a utilisé ces fonds pour rester à flots lors de sa transition vers la nouvelle norme de COVID-19. Des personnalités de l'industrie telles que Jim Lee de DC et l'écrivain-artiste Rob Liefeld ont mis aux enchères des œuvres d'art et collecté des centaines de milliers de personnes pour que les boutiques spécialisées restent ouvertes.

Pour Aspen Comics, l'éditeur fondé par le regretté artiste de Fathom Michael Turner, le modèle de financement participatif s'est avéré fructueux cette année avec un projet Kickstarter de 600 pages rassemblant les œuvres de Turner et récoltant plus de 275 000 $. La société considère ces offres Kickstarter comme « un moyen supplémentaire d'atteindre les fans, en particulier à une époque où les magasins de bandes dessinées ne sont pas à 100 % en raison du nouveau coronavirus ».




Les fans de comics ont profiter de leur temps libre pour se consacrer à leur passion

Les fans de comics ont profité de leur temps libre pour se consacrer à leur passion...


Il est trop tôt pour prédire si une grande majorité des comics shop et petits éditeurs vont complètement sortir la tête de l’eau. Pour beaucoup, ses chiffres sont encourageants et leur permettent d’avoir une bouffée d’air frais et une vision pour 2021. Avec les conventions de bandes dessinées annulées et les gens ne prenant pas de vacances, de nombreux fans se sont concentrés sur la complétion de leurs collections et ont renforcé leurs liens avec leur amour du comics. Malgré les suspensions de projets, la crise sanitaire ou le DC Bloodbath, cette nouvelle année débute avec une bonne nouvelle.

Pour aller plus loin

Haut de page

Commentez

1200 caractères restants